L’inflation a été le thème dominant sur les marchés financiers en 2021, et nous pensons qu’elle devrait redevenir un moteur important des rendements en 2022.

Par Mark Holman, Partner & Portfolio Manager, TwentyFour Asset Management

 

VONTOBEL - Mark Holman, PDG de TwentyFour Asset ManagementDans son analyse annuelle des prévisions d’investissement de 46 des plus grandes banques d’investissement et sociétés de gestion d’actifs au monde, Bloomberg News a constaté que le mot «inflation» revenait 224 fois. Le mot COVID n’y figurait que 36 fois. L’étude conclut que «la flambée des prix plane sur presque tous les scénarios envisagés» par les stratèges en 2022.

Le débat sur le degré de «transition» de l’inflation au moment où les économies mondiales émergeaient des arrêts induits par la COVID en 2020 a dominé les marchés en 2021, mais à la fin de l’année, les données semblaient avoir mis un terme à cette discussion. En novembre, l’inflation des prix à la consommation (IPC) aux États-Unis a atteint 6,8 %, sa septième lecture mensuelle consécutive supérieure à 5%, tandis que l’IPC au Royaume-Uni a atteint son plus haut niveau en dix ans à 5,1% et l’IPC allemand a grimpé à 5,2%, son plus haut niveau depuis 1992.

2022.01.27.Inflation
Source : TwentyFour, Bloomberg, 10 janvier 2022

La maxime bien connue selon laquelle «l’inflation nuit aux obligations» repose en partie sur le fait que l’inflation érode la valeur des coupons et du principal que les détenteurs d’obligations à taux fixe recevront à l’avenir. En termes de gestion de portefeuille, le défi le plus pertinent d’une hausse de l’inflation est qu’elle a tendance à provoquer des hausses de taux d’intérêt susceptibles d’avoir des répercussions sur tout, qu’il s’agisse des bons du Trésor américain ou des obligations à haut rendement et des marchés émergents.

Il ne fait aucun doute que l’inflation nuit à certaines obligations. Mais pour les gérants de fonds actifs à revenu fixe, qui disposent d’un marché obligataire mondial comptant plus de 120 billions (1) de dollars, il existe quelques tactiques qui, selon nous, peuvent contribuer à atténuer l’impact de l’inflation, et nous percevons actuellement un certain nombre d’opportunités qui, selon nous, peuvent permettre aux investisseurs de prospérer dans cet environnement.

Maintenir la duration basse

La principale inquiétude au sein du revenu fixe à propos de l’inflation tient généralement au fait qu’elle est synonyme de pertes sur les marchés des taux tels que les bons du Trésor américain qui, à leur tour, peuvent entraîner des pertes sur les produits de crédits, lorsque l’écart est trop faible pour absorber la faiblesse des taux.

Les investisseurs ont reçu un rappel brutal de ce risque au cours de la toute première semaine de 2022, lorsque les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans ont atteint leur plus haut niveau en neuf mois, à 1,73%, après que les procès-verbaux de la réunion de décembre de la Fed ont laissé entendre que les hausses de taux pourraient survenir plus tôt que prévu par les marchés. À notre avis, cette histoire ne fait que commencer; avec un taux de chômage aux États-Unis tombé à 3,9% en décembre et une inflation atteignant son plus haut niveau depuis 40 ans, les conditions d’un resserrement de la politique monétaire de la Fed sont clairement réunies et il ne reste plus qu’une marge de manœuvre très étroite à la banque centrale.

Par conséquent, notre première stratégie pour vaincre l’inflation par les obligations consiste à maintenir la duration basse. Nous pouvons y parvenir en partie par la constitution du portefeuille, en évitant complètement les obligations d’État à long terme et en détenant des taux à court terme uniquement à des fins de liquidité, par exemple, mais, étant convaincus de la hausse des courbes de rendement, nous pensons qu’il est judicieux de couvrir l’exposition aux taux par un swap de taux d’intérêt, le cas échéant, étant donné son coût relativement faible. Notre courbe de couverture privilégiée serait la GBP, compte tenu des faibles coûts de portage et de notre prévision d’une hausse des rendements des Gilt à 10 ans à 1,40% d’ici la fin de l’année. Nous estimons que la courbe de l’euro constituerait, certes, une alternative de qualité, mais pas aussi convaincante.

Examiner les obligations à taux variable

Pour les investisseurs en titres obligataires à long terme, il n’existe pas de couverture parfaite contre l’inflation, car il est impossible d’éliminer complètement le risque de duration d’un portefeuille (autrement dit, si vous souhaitez toujours détenir des actifs susceptibles de vous procurer un rendement). Les emprunts d’État indexés sur l’inflation, tels que les TIPS américains, ne sont pas aussi efficaces qu’il n’y paraît, et si les swaps tactiques de taux d’intérêt peuvent, comme indiqué précédemment, offrir un certain niveau de protection contre la hausse des courbes de rendement, ils doivent être envisagés avec prudence car ils peuvent rapidement devenir la position dominante d’un portefeuille.

En conséquence, notre deuxième stratégie consiste à examiner les obligations à taux variable, qui n’ajoutent pas de risque de taux d’intérêt à un portefeuille, car leurs coupons augmentent parallèlement à chaque hausse des taux de base. Cela devrait favoriser les prêts à effet de levier, tout comme l’ensemble du marché européen des titres adossés à des actifs (ABS). Pour les investisseurs cherchant à tirer parti de ces deux secteurs, les obligations européennes adossées à des prêts (CLO) constitueraient l’une de nos meilleures sélections de 2022, les meilleurs résultats étant susceptibles de se trouver en bas du spectre de notation. Selon nous, les CLO européennes notées BB pourraient ainsi générer un rendement de près de 7% cette année, découlant principalement du portage élevé offert ici.

Mettre l’accent sur le rendement et le roll-down

La stratégie numéro trois consiste à mettre l’accent sur le rendement et le roll-down. Le rendement peut être l’une de nos armes les plus efficaces contre l’inflation, car il permet d’amortir un portefeuille contre l’impact corrosif de la hausse des taux, tandis que le roll-down (la compression naturelle des écarts qui se produit lorsque les obligations approchent de l’échéance) peut atténuer considérablement le risque de duration dans un portefeuille.

Il est bien connu que le rebond incessant des actifs à risque depuis le pire de la crise de la COVID-19 il y a environ 18 mois a rendu les rendements de nombreux secteurs des titres à revenu fixe chers par rapport aux cours historiques, mais les fondamentaux du crédit paraissant extrêmement solides, nous pensons que cela se justifie et nous percevons encore des niches de valeur à cibler.

La dette subordonnée des banques, et plus particulièrement la dette Tier 1 supplémentaire (AT1) émise par les banques européennes, fait également partie de nos meilleures sélections de 2022. Les banques sont généralement plus immunisées contre l’inflation que d’autres secteurs et elles ont tendance à bénéficier de la hausse des taux d’intérêt. Le secteur a également démontré sa résilience pendant la crise de 2020, les banques ayant conservé et même augmenté leurs fonds propres en dépit de conditions économiques difficiles. Nous pensons qu’actuellement, il existe de nombreux établissements bien capitalisés dont les obligations AT1 offrent des rendements sains. À l’heure actuelle, de nombreux établissements bien capitalisés disposent d’obligations AT1 proposant des rendements que nous considérons comme sains; par exemple, s’ils arrivaient sur le marché maintenant, nous attendrions un rendement de près de 5% pour une transaction AT1 notée BBB avec un appel de fonds à cinq ans d’une banque notée A.

Nous pensons également que les obligations d’entreprises des marchés émergents en devises fortes ont le potentiel de surperformer nettement cette année, car les prévisions indiquent que la croissance et les bénéfices rattraperont ceux des marchés développés. Il convient toutefois d’émettre une réserve au sujet de cette opportunité qui pourrait s’évaporer rapidement si la Fed s’engage dans un cycle de resserrement plus agressif que celui qu’elle a communiqué ; nous avons affirmé que ce n’était pas une opération du premier trimestre dans nos perspectives annuelles, et la réaction du marché aux procès-verbaux de la Fed a peut-être déjà validé ce point de vue. Toutefois, l’indice des obligations à haut rendement des marchés émergents dégageant un rendement de 7,4% (2), nous pensons qu’il devrait y avoir des opportunités pour les investisseurs patients et capables de choisir le bon moment.

Pour ce qui est du roll-down, il s’agit d’une tactique défensive qui, selon nous, est mieux utilisée lorsque les marchés sont bien valorisés, généralement en milieu ou fin de cycle. Au début d’un cycle économique, lorsque la plupart des actifs semblent peu chers par rapport aux moyennes historiques, nous visons normalement les obligations à plus longue échéance pour bénéficier de meilleurs rendements à plus long terme. Or, le crédit semble maintenant se situer en milieu de cycle et, sur les 18 derniers mois, les courbes de crédit se sont aplaties à l’extrémité longue. Alors que nous approchons de la prochaine étape de ce cycle en progression rapide, nous assistons à la pentification de l’extrémité courte à mesure que les hausses de taux sont prises en compte, et prévoyons donc que les obligations à plus courte échéance (en particulier celles de la fourchette de trois à cinq ans) offriront aux investisseurs le plus de gains de roll-down. Toutefois, il importe de souligner que le ciblage de ce roll-down sur l’extrémité courte de la courbe n’est réellement efficace que si vous achetez des obligations présentant un écart suffisant pour absorber les hausses de taux anticipées.

 

(1) SIFMA, juillet 2021
(2) Indice ICE BofA High Yield Emerging Markets Corporate Plus, 10 janvier 2022


Ce document commercial a été produit par une ou plusieurs sociétés du Groupe Vontobel (collectivement « Vontobel ») pour des clients Institutional dans CH (professional investors). Le présent document ne constitue pas une offre, une incitation ou une recommandation d’achat ou de vente de parts du fonds Vontobel/des actions du fonds ou de tout autre instrument d’investissement en vue d’effectuer toute transaction ou de conclure tout acte juridique de quelque nature que ce soit, mais sert uniquement à des fins d’information. Les souscriptions aux parts de ce fonds de placement ne devraient être effectuées que sur la base du prospectus de vente («prospectus de vente»), des informations clés pour l’investisseur («KIID»), de ses statuts corporatifs et du dernier rapport annuel et semestriel du fonds, ainsi que sur l’avis d’un spécialiste indépendant en finances, droit, comptabilité et impôts. Ce document s’adresse uniquement à des «contreparties éligibles» ou à des «clients professionnels» tels que définis dans la directive 2014/65/CE (Directive concernant les marchés d’instruments financiers, «MiFID») ou par des réglementations similaires dans d’autres juridictions, ou à des clients professionnels tels que définis dans la loi fédérale suisse sur les placements collectifs de capitaux (LPCC). Ce produit financier promeut des valeurs environnementales ou sociales mais n’a pas pour objectif de réaliser des investissements durables. Le Compartiment, la Société de gestion et le Gestionnaire d’investissement ne formulent aucune déclaration ou garantie, expresse ou implicite, quant à l’équité, la justesse, l’exactitude, le caractère raisonnable ou complet d’une évaluation de la recherche ESG et la bonne exécution de la stratégie ESG. La performance historique ne saurait préjuger des résultats actuels ou futurs. Les performances ne prennent pas en compte les commissions et les frais prélevés lors de l’émission ou du rachat des parts. Le rendement du fonds peut augmenter ou diminuer en fonction des fluctuations monétaires. La valeur des devises d’investissement peut augmenter ou diminuer et il n’y a aucune garantie de remboursement de l’intégralité ou d’une partie du capital investi. Ces documents peuvent être obtenus gratuitement auprès des points de vente agréés, au siège du fonds, 11-13 Boulevard de la Foire, L-1528 Luxembourg Vous trouverez de plus amples informations sur le fonds dans les derniers prospectus, les rapports annuels et semestriels ainsi que les informations clés pour l’investisseur («KIID»). Vous pouvez aussi télécharger ces documents sur notre site Internet à l’adresse vontobel.com/am. , le représentant en Suisse: Vontobel Fonds Services AG, Gotthardstrasse 43, 8022 Zurich, en tant qu’agent payeur en Suisse: Bank Vontobel AG, Gotthardstrasse 43, 8022 Zurich Les KIID sont disponibles en finnois. Les KIID sont disponibles en suédois. Les KIID sont disponibles en norvégien. Les fonds autorisés à la distribution publique au Royaume-Uni, et entrés dans le régime « temporary marketing permissions regime » (TMPR) britannique, sont enregistrés auprès de la FCA sous le numéro de référence 466625. Le fonds est autorisé en tant qu’OPCVM (ou est un sous-fonds d’un OPCVM) dans un pays de l’Espace économique européen (EEE), et le fonds devrait rester autorisé en tant qu’OPCVM tant qu’il est sous le TMPR. Cette information a été approuvée par Vontobel Asset Management SA, succursale de Londres, dont le siège social est 3rd Floor, 70 Conduit Street, London W1S 2GF, et est autorisé par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) et soumis à la réglementation limitée de la Financial Conduct Authority (FCA). Des détails sur l’étendue de la réglementatioon de la FCA sont disponibles, sur demande, auprès de Vontobel Asset Management SA, succursale de Londres. Vous pouvez obtenir la version anglaise des KIID auprès de Vontobel Asset Management SA, London Branch, 3rd Floor, 70 Conduit Street, London W1S 2GF, ou la télécharger sur notre site Internet vontobel.com/am. Toutes les données du présent document, y compris les informations sur les fonds, sont obtenues ou calculées par Vontobel. Toutes les données sont à la date du document, sauf indication contraire. Bien que Vontobel soit d’avis que les informations figurant dans le présent document s’appuient sur des sources fiables, Vontobel décline toute responsabilité quant à la qualité, l’exactitude, l’actualité et l’exhaustivité desdites informations. Sauf autorisation émanant des lois de droits d’auteur, aucune de ces informations ne pourra être reproduite, adaptée, téléchargée pour une tierce partie, reliée, mise en exergue, publiée, distribuée ou transmise sous quelque forme que ce soit par quelque processus que ce soit sans le consentement écrit spécifique de Vontobel. Dans toute la mesure permise par la législation applicable, Vontobel décline toute responsabilité résultant de toute perte ou de tout dommage que vous encourez occasionné(e) par l’utilisation ou l’accès aux présentes informations, ou de son incapacité à fournir les présentes informations. Notre responsabilité pour négligence, violation contractuelle ou contravention à la loi résultant de notre incapacité à fournir les présentes informations dans leur intégralité ou en partie, ou pour tout problème posé par ces informations, qui ne peut être licitement exclu, se limite à la retransmission des présentes informations en intégralité ou en partie ou au paiement pour assurer cette retransmission, à notre gré et dans la mesure autorisée par la loi en vigueur. Aucun exemplaire du présent document ni aucune copie de celui-ci ne peuvent être distribués dans toute juridiction où sa distribution est limitée par la loi. Les personnes recevant le présent document doivent être conscientes de ces restrictions et les accepter. Ce document en particulier ne doit être ni distribué ni remis à des personnes américaines ni être distribué aux Etats-Unis. Toutes les entreprises décrites dans ce document peuvent, mais ne doivent pas, faire l’objet d’une position dans nos portefeuilles. Tous les pronostics, toutes les prévisions, estimations et autres hypothèses de ce document se basent sur une série d’estimations et d’hypothèses. Aucune garantie ne saurait être donnée quant au fait que ces estimations et hypothèses s’avèrent exactes si bien que les résultats effectifs peuvent fortement différer de ceux pronostiqués. © 2021 Morningstar. Tous droits réservés. Les informations contenues dans les présentes: (1) appartiennent à Morningstar et/ou ses fournisseurs d’informations ; (2) ne peuvent être ni reproduites, ni redistribuées ; (3) sont présentées sans garantie d’exactitude, d’exhaustivité ou d’actualité. Ni Morningstar ni ses fournisseurs d’informations ne pourront être tenus pour responsables de tout dommage ou perte résultant de l’utilisation de ces données. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. TwentyFour Asset Management LLP est enregistrée en Anglaterre sous le numéro OC335015, et est autorisée et réglementée au Royaume-Uni par la Financial Conduct Authority, FRN No. 481888. Siège social : 8e étage, The Monument Building, 11 Monument Street, Londres, EC3R 8AF.