Analyse des flux sur les ETF – Périmètre Europe et Monde

Analyse des flux sur les ETF – Périmètre Europe et Monde

Les flux d’investissement sur les ETF ont atteint 52,6 milliards d’euros en octobre, au niveau mondial, soit 499,8 milliards depuis le début de l’année. Sur le marché européen des ETF, la collecte totalise 6,8 milliards (80,6 milliards depuis janvier), dont 5,8 milliards sur les actions et 1 milliard sur les obligations.

L’analyse de Karin Russell-Wiederkehr, Head of Amundi ETF, Indexing & Smart Beta Sales
pour Amundi Switzerland.

Karin Russell-Wiederkehr

Le fort appétit des investisseurs pour les marchés actions s’illustre dans les chiffres de collecte des ETF en octobre, comme depuis le début de l’année, et en Europe comme dans l’ensemble du Monde: les flux qui se sont orientés vers cette classe d’actifs s’affichent à 41,5 milliards d’euros au titre du mois qui vient de s’écouler (+352,8 milliards depuis janvier), dont 5,8 milliards en Europe (+54 milliards depuis le début de l’année).

 

ETF actions

source: Amundi (données au 31.10.2017)

En détail, sur le marché européen des ETF actions, les investisseurs ont montré un intérêt marqué pour les actions japonaises, qui totalisent 1 milliard d’euros de souscriptions, suivies de près par les actions Monde à 985 millions et les expositions actions sur la Zone euro à 751 millions d’euros. Mais surtout l’engouement des investisseurs européens pour les ETF sectoriels et smart beta, qui s’observe depuis le début de l’année, s’est bien confirmé en octobre: ces catégories d’ETF ont bénéficié de 2,4 milliards de flux positifs et même de 19,2 milliards depuis janvier. Dans cet univers, le mois dernier, les ETF secteur financier dominent à +413 millions, suivis par les ETF Small Caps (+396 millions) et les ETF Multi Factor (+239 millions). Depuis le début de l’année, ce sont les ETF Value qui arrivent en tête (+ 3,1 milliards).

Les ETF européens exposés aux actions qui ont, à l’inverse, subi des retraits sont principalement ceux exposés à l’Allemagne (-230 millions), ainsi que les ETF Dividend (-147 millions) et Minimum Volatility (- 146 millions).

 

ETF obligataires

source: Amundi (données au 31.10.2017)

Sur l’obligataire, le phénomène majeur observé en octobre sur le marché mondial des ETF est le léger reflux subi par les obligations gouvernementales: – 347 millions d’euros. Ce moindre appétit des investisseurs pour les titres souverains bénéficie dans des proportions équivalentes au crédit corporate (+ 4,8 milliards) et à l’aggregate (+4,1 milliards), principalement portés par le marché des ETF américains.

Sur, plus précisément, le marché des ETF européens, les trois principaux pourvoyeurs de capitaux ont été, le mois dernier, les obligations corporate US (+524 millions), les obligations à taux variable (+357 millions) et les obligations corporate eurozone (+352 millions). A l’inverse, toujours sur le marché européen, la dette souveraine émergente connait un coup d’arrêt (-412 millions), l’année 2017 restant cependant particulièrement faste pour ce segment du marché obligataire, qui reste en tête sur les dix premiers mois de l’année à +8,2 milliards, devant les obligations à taux variables et les obligations corporate US.

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.