Le « Shutdown » est mort – encore une nouvelle raison d’acheter

Le « Shutdown » est mort – encore une nouvelle raison d’acheter

Déjà que statistiquement les « Shutdown » aux USA avaient historiquement à peu près autant d’impact sur les marchés que le cerveau de Trump sur la recherche médicale, les indices n’ont même pas eu le temps de se demander s’ils allaient baisser sur la nouvelle, puisque le Sénat n’aura même pas eu besoin d’attendre mardi pour se mettre d’accord. Du coup, le marché n’aura eu qu’à monter « pour fêter ça ». Nous vivons une époque formidable. Une époque qui fait que nous montons sur les mauvaises nouvelles, que nous montons sur bonnes, à limite on monte presque même quand les marchés sont fermés. En anticipation.

L’Audio du 23 janvier 2018

En tous les cas, tout va très bien, plus rien ne semble pouvoir arrêter la marche en avant des indices boursiers dans le monde entier, ça va sûrement finir par s’arrêter, mais pour le moment c’est « plus jamais faible » et l’enthousiasme est palpable. Hier, même la Grèce montait parce que son rating a été remonté par S&P, l’Espagne cartonnait, parce que Fitch montait son rating à elle. L’Allemagne fêtait Merkel et l’Europe terminait au plus haut depuis plus de deux ans, encore un petit effort et les plus hauts historiques vont également tomber.

L’UBS a publié des chiffres qui étaient dans les attentes, eux aussi ont pris une charge de plus de 2 milliards avec l’histoire de la réforme fiscale aux USA, comme toutes les bancaires, le titre terminait néanmoins en hausse. Barclays était en folie parce que le Hedge Fund Tiger Fund aurait pris une participation dans la banque britannique et pour le reste, Sanofi prenait 3% dans les dents parce que le rachat de plus de 11 milliards sur Bioverativ a été confirmé, comme prévu. Si l’on regarde d’ailleurs le comportement du titre depuis quelques jours, on peut largement se dire que, sur ce coup-là, il y a encore des gens qui étaient plus égaux que les autres qui en ont profité, mais personne ne s’étonnera de cela, c’est juste une question de compétences après tout.

Néanmoins, j’aimerais bien avoir les noms de ceux qui ont commencé à acheter à 60$ le 11 janvier alors qu’il ne se passait juste rien. Bref, Bioverativ a terminé la séance au-dessus de 100$, c’est toujours ça de pris sur l’ennemi.

Aux USA, tout le monde trouvait trop cool que le « shutdown » n’ait pas duré trop longtemps, du coup ça a donné une raison d’acheter pour « fêter ça » et se dire qu’entre le « shutdown » qui se termine, la réforme fiscale qui se met en place et Trump qui quitte les Etats-Unis pour s’installer aux Grisons, il y avait de quoi friser l’euphorie. Euphorie dans laquelle nous baignons d’ailleurs intensément. Je ne vous fais donc pas l’article complet ; les USA sont au plus haut de tous les temps, nouveau records historiques sur trois indices, 1253ème fois des 12 derniers mois que ça se produit, c’est trop génial, l’économie va bien, Trump est beau et intelligent, le fait qu’il soit un gros con, tout le monde s’en fout, de toute façon, Apple rapatrie du fric et va distribuer un billet de 1’000$ à chaque Américain qui achètera un iPhone.

On est tellement chaud-bouillants sur les marchés que rien ne pourra nous arrêter. En plus les Patriots devraient gagner le Superbowl le 4 février – ce qui est censé être négatif pour l’année boursière, mais comme ça fait 3 ans que ça ne fonctionne pas, on va prendre ça comme une bonne nouvelle.

Tout est une bonne nouvelle d’ailleurs. Je ne suis pas loin de penser que même si la Corée du Nord envoyait un missile sur Hawaii, on trouverait une raison que ça soit une bonne nouvelle. Même si la faille de San Andrea lâchait, on trouverait génial de pouvoir aller à la mer à Las Vegas et le marché monterait quand même.

Hier soir, entre le soulagement du « shutdown » dont tout le monde se foutait à l’origine et les take-over en série dans la Biotech – Bioverativ et Juno – les rumeurs de rachats de Bunge par Archer Daniels qui pourrait déclencher une guerre boursière avec Glencore qui ne va se laisser faire, il y avait encore plus de motivation à acheter le marché, puisque tout va bien et que les records tombent comme des mouches.

Et puis Validus se faisait racheter 44% plus haut par AIG et Icahn se lance dans l’activisme chez Xerox pour que le fabricant d’imprimantes se fasse racheter rapidement.

Je ne vais pas vous faire un dessin : TOUT VA BIEN !!! On est de plus en plus motivés pour acheter et rien ni personne ne peut freiner la marche en avant du marché et dire qu’il y a un an, jour pour jour, tout le monde roulait des mécaniques dans les médias financiers pour annoncer le krach à venir. Tous les stratèges de Wall Street faisaient la queue sur le plateau de CNBC pour annoncer des correction entre 30 et 85% (n’est-ce pas Monsieur Edwards) et puis c’était SÛR !!! Le KRACH était à nos portes, 2017 ne survivrait à une nouvelle année de bull market …

Mais alors ????

Mais alors ils sont où tout ces prédicateurs de mauvais augure qui étaient certains que ça allait baisser ??? ILS SONT OÙ ???

Non parce que ça devient limite énervant d’entendre des prévisions à deux balles toutes les 5 minutes et que quand ça se goure, ça se casse 3 mois en Inde se faire des lavements ayurvédiques et ça revient à Wall Street avec une nouvelle théorie qui est censé faire oublier les conneries racontées y a un semestre ou plus. Tiens, d’ailleurs ils sont où les mecs qui disaient que le pétrole à 10$ c’était un coup sûr ????? ILS SONT OÙ ????

Non parce que ce matin le pétrole il est à 63.66$ et l’or il est à 1336$, malgré les couillons qui l’annonçaient à 4’000$ « au moins », il y a quelques années. Un coup sûr qu’ils disaient !!!

Excusez-moi, mais j’en ai marre d’entendre tout et n’importe quoi, des gars avec des certitudes gravées sur leur cravate avec le pin’s du Wall Street Journal à la boutonnière et la coupe de premier de la classe venir nous raconter des conneries à la télé, comme si LUI IL SAVAIT et que nous, pauvres mortels, nous étions des débiles mentaux qui ne sommes pas allé à l’école assez longtemps… Que LUI IL SAIT QUE le marché va se péter la figure, il ne peut pas nous dire quand, mais IL SAIT. Parce que lui il a fait un CFA, un CFPI, un CAIA, un MBA et il a un diplôme de proctologue.

Non parce qu’il y a un an on nous a promis un KRACH à COUP SÛR et là, tout le monde trouve normal d’acheter comme des bœufs 12 mois plus tard en se disant que la réforme fiscale c’est trop chouette et que si en plus Y A PAS DE SHUTDOWN autant utiliser l’argent non-déclaré planqué au Delaware pour acheter le marché !!!

Ça monte, c’est super, mais je suis abasourdi par tant de suffisance alors que tout le monde a attendu le krach pendant un an… et que là tout d’un coup, c’est à nouveau super-cool d’être un bull… Ne vous méprenez pas, je suis très content que ça monte, je me demande juste où sont passé les théoriciens du chaos qui étaient plein de suffisance et de certitude il y a 12 mois.

Bref, les marchés sont au plus haut de tous les temps. Encore.

Ce matin l’Asie explose, le Nikkei est en hausse de 1.25%, Hong Kong de 1% et la Chine avance de 0.6%. Et ils montent parce qu’ils trouvent GÉNIAL que le shutdown soit terminé aux USA. Je crois que l’on est devenu profondément débiles. À l’annonce du « shutdown » on ne baisse pas, mais à l’annonce de la fin du « shutdown », on monte parce que c’est une bonne nouvelle. On a réinventé le concept du verre à moitié plein. Dorénavant, quand on a un « verre à moitié plein » dans la finance, à la place de se plaindre, on le vide dans un verre plus petit, comme ça on trouve que le verre est complètement plein, c’est une question de perspective !

Finalement, la seule chose qui baisse ce matin, c’est les « Cryptos » qui se prennent encore 10% dans les dents. Alors vous me direz ; « 10% depuis où ? », alors oui, c’est vrai. 10% depuis hier, mais depuis où je ne sais pas j’ai perdu le compte et ça fait trois jours que c’est tout rouge. Le Bitcoin est à 10’500$ et a touché les 10’000 tout ronds hier soir, l’Ethereum est sous les 1’000$ de nouveau et c’est soudainement moins populaire…

Dans les nouvelles du jour, on retiendra les chiffres canons de Netflix hier, ainsi que ceux d’Haliburton. Netflix montait de 10% after close et Haliburton grimpait de plus de 6%. Le premier des FAANG’s à publier ses chiffres n’a pas déçu, la suite, ça sera Facebook le 31 janvier suivit par les 3 autres le 1er février. Amazon a déjà pris un peu d’avance, puisque l’action de Bezos a clôturé hier soir au plus haut de tous les temps. Encore.

Autrement, plusieurs anciens partenaires de KPMG ont été inculpés de fraude. C’est une surprise, on ne pensait que les boîtes d’audit pouvait encore avoir des brebis galeuses après ENRON et les Subprimes, mais visiblement, c’est comme dans la finance, il y a toujours un mec quelque part qui va trouver un moyen d’être plus fort en magouille que les autres, sinon ça ne serait pas drôle.

Le FMI dans sa grande mansuétude a augmenté ses prévisions pour la croissance mondiale. Ils ont même augmenté la croissance pour 2017, ce qui est bien, c’est toujours moins facile de se gourer APRÈS… C’est d’ailleurs pour ça que le jour où l’on pourra voyager dans le futur, on sera moins faux sur les prévisions boursières. Je rappelle que le FMI ne sert généralement à rien, si ce n’est à payer un salaire à Dame Christine.

Le FT revient sur la vague de fusions et acquisitions qui fait trembler le monde de la pharma actuellement et qui n’est probablement pas terminé. Bacardi rachète une marque de Tequila, j’ai mal à la tête rien que d’y penser, la Livre passe les 1.40 parce qu’on est de plus en plus positif sur le BREXIT…

Voilà je crois qu’on a fait le tour, nous nageons toujours dans notre douce euphorie et l’on dirait que c’est parti pour durer. Côté chiffres économiques, nous aurons le ZEW en Allemagne et en Europe, les inventaires API du pétrole. Pour les trimestriels, il y aura Johnson et Johnson, Kimberly Clark, Texas Instrument et Verizon pour les plus gros. Texas marquera le début des publications pour les semi-conducteurs qui seront probablement un des juges de paix de cette saison de résultats.

Les futures sont en hausse, la volatilité est toujours cliniquement morte, les « cryptos » sont en dépression, mais nous sommes heureux, manquerait plus qu’il ne pleuve pas. Je vous souhaite un très bon café, un très bon bircher, une très bonne ovo, bonne chance pour ceux qui sont bloqués à Zermatt, expulsés de Zinal, on espère que les stocks de « Petite Arvine » tiendront jusque au printemps.

Continuez à voir le verre à moitié plein, parce que c’est moins déprimant et on se revoit demain à la même heure pour dire à peu près la même chose : « À poil les shorts ».

Thomas Veillet
Investir.ch

« You get recessions, you have stock market declines. If you don’t understand that’s going to happen, then you’re not ready, you won’t do well in the markets. »

Peter Lynch

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.