The Balvenie a annoncé le lancement de The Balvenie Stories – collection de whiskys single malt reflétant le caractère, l’effort et le travail artisanal qui caractérisent la distillerie The Balvenie, en Écosse.

En dégustant ces bouteilles, les consommateurs auront l’occasion unique d’écouter l’intégrale de ces histoires comme elles ont été contées par leurs protagonistes, à travers les conversations audio enregistrées entre eux et Gemma Paterson, Ambassadrice mondiale de The Balvenie.

Commentant le lancement de The Balvenie Stories, le maître distillateur de The Balvenie, David Stewart MBE, dit: “Les histoires sont un élément vital de la distillerie The Balvenie. Elles constituent la trame de qui nous sommes et de ce que nous faisons. La collection The Balvenie Stories raconte les histoires sous forme liquide, ouvrant aux consommateurs de whisky du monde entier une fenêtre privilégiée sur la manière unique et très humaine dont nous produisons notre whisky.”

La notion de narration a guidé le design du packaging de The Baleine Stories. Chaque récit est illustré, sur le cartonnage cylindrique et sur l’étiquette, par des images personnalisées du graveur d’art britannique Andy Lovell. La Collection The Balvenie Stories comprend trois expressions:

• The Sweet Toast of American Oak – 12 ans d’âge – teneur en alcool 43%

C’est l’histoire de ces événements extraordinaires qui surviennent quand les techniques anciennes rencontrent les idées nouvelles et quand l’apprenti Kelsey McKechnie, nouvellement recruté, a fait des essais avec des fûts de chêne américain brûlés deux fois de chez Kelvin Cooperage à Louisville, dans le Kentucky, pour obtenir un The Balvenie plus fruité et plus doux au goût.

• The Week of Peat – 14 ans d’âge – teneur en alcool 48.3%

Une évolution de The Balvenie Peat Week 14 ans d’âge, dont le lancement mondial a eu lieu en 2017. Cette expression raconte l’histoire du maître distillateur David Stewart MBE et de l’ancien directeur de la distillerie, Ian Millar, qui ont profité d’un trou d’une semaine dans le programme de production de la distillerie pour faire l’essai de tourbe dans le processus de séchage de l’orge, sur des échantillons d’âge divers prélevés depuis 2002. Le résultat est une expression The Balvenie classique, avec des notes de miel, de vanille et d’agrumes et une touche supplémentaire de fumé.

• A Day of Dark Barley – 26 ans d’âge – teneur en alcool 47.8%

C’est l’histoire du maître distillateur David Stewart MBE et des spécialistes en malt qui ont fait l’essai en 1992 d’orge brun fortement torréfié. Le whisky issu de cet essai a été lancé en 2006 sous le nom de14 -Year-Old Balvenie Roasted Malt. Certains fûts ont été gardés pour continuer la maturation et devenir éventuellement un grand classique The Balvenie, avec plus de profondeur et de notes boisées héritées de l’orge torréfié.

Mais encore…

Glenfiddich introduit un nouveau produit dans le marché, le Grand Cru. Ce whisky de 23 ans a la particularité de finir son vieillissement dans des fûts de champagne. Ces fûts ont contenu champagnes de qualité et distillent ainsi des arômes particuliers qui invitent à la fête.

Boire ce whisky est une affaire de fête. C’est aussi une excellente façon de commencer un repas exceptionnel. Pourquoi ne pas remplacer en apéro le champagne par le whisky?

Le design de la bouteille bouscule quelques codes et s’efforce de briser des idées reçues. Oui, le whisky peut aussi être un breuvage de célébration.