Ça s’en va et ça revient, c’est fait de tout petits rien. Mais alors vraiment de tout petits rien. Les marchés mondiaux sont dirigés par la destinée d’une société qui elle-même semble liée à la destinée de l’humanité. Moderna qui fût l’acteur principal de la hausse de lundi aura été l’acteur principal de la baisse de mardi. Souvenez-vous.. Oui, je sais, se souvenir de ce qui s’est passé il y a 48 heures et pratiquement surhumain, mais lundi les marchés ont explosé par ce que Moderna a publié les résultats de ses tests cliniques de phase un pour son vaccin contre le COVID19 et que c’était trop, trop, mais alors trop cool et qu’il ne restait plus que la phase 2, puis la phase 3, puis la phase de la commercialisation et de la distribution et finalement la phase de sauver le monde en éradiquant le virus et en filmant la fin avec un groupe de scientifiques qui s’en vont à cheval au soleil couchant.

L’Audio du 20 mai 2020

Télécharger le podcast (.mp3)

 

Sauf qu’il y a une fin alternative

Mais… Oui, parce qu’il y a un « Mais ». Hier durant la séance, il y a un site qui s’appelle Statnews.com – que l’on connaît bien évidemment toutes et tous, puisque c’est l’application numéro une que nous avons sur nos smartphones et c’est LE SITE dont tout le monde parle à l’afterwork du jeudi soir – que l’on appelle aussi le soir où je sors me bourrer la gueule – mais afterwork, ça fait plus sérieux – toujours est-il que Statnews.com   a publié un article DURANT la séance d’hier qui disait que des « experts en vaccins » avaient émis des doutes sur la qualité des résultats de la phase une de Moderna.

Alors j’ai bien lu l’article et on ne donne que très peu d’indications sur QUI sont ces experts. On ne sait pas si on a été les chercher à Cambridge, à Harvard, à l’Ecole Club Migros de Vufflens-le-Château ou sur un Groupe Facebook qui a été créé début mars pour regrouper tous les gens qui savent parce qu’ils ont un ami d’un cousin d’une belle-sœur par alliance qui leur a dit que, mais toujours est-il que les « experts » en question ont estimé que les données publiées par la vedette de la Biotechnologie du moment étaient un peu léger pour envisager de commencer à dire qu’éventuellement peut-être Moderna possédait LE vaccin qui allait tous nous sauver et nous permettre de ne plus nous laver les mains 388 fois par jour, de ne plus utiliser 2 litres de solution hydro-alcoolique par jour et de ne plus regarder cette dame qui éternue dans le bus comme si elle sortait directement d’un laboratoire scientifique dirigé par le frère d’Elon Musk, qui fabrique des zombies pour détruire la planète. Moderna qui vaut tout de même 30 milliards dollars et qui a zéro revenu et zéro vente, n’a pas super apprécié la nouvelle et a plongé de 12%.

« QUE » 12%

Bon, 12% de baisse c’est que dalle quand on sait que le titre a pris 20% la veille lors de la publication de leurs données à eux – des données qui semblaient largement suffisantes et satisfaisantes, puisque MÊME Goldman Sachs avait annoncé que titre pouvait aller ENCORE 25% plus haut. Et autant vous dire que si Goldman Sachs le dit, c’est que c’est vrai. Les Rois du Marketing de la finance ne se trompent jamais. Pas qu’ils soient systématiquement justes dans leurs prévisions, mais c’est surtout qu’ils le vendent super-bien et que chaque fois que Goldman dit un truc on dirait qu’ils savent un truc que vous et moi ne savons pas. Ils entretiennent le mythe.

Mais je m’égare. Donc Moderna s’est pris 12% dans les dents et les traders se sont retrouvés hébétés à l’annonce de la News, puisque c’est un peu comme si on vous annonçait qu’en fait Iron Man n’existait pas et que les Avengers ne sont qu’une histoire fantastique née de l’imagination de Stan Lee. Il faut dire que nous, les experts de la finance, formés dans les plus grandes écoles des sciences inexactes, on comptait un peu sur Moderna pour sauver le monde et le fait que ça ne soit pas aussi facile que prévu ne nous arrange que moyennement. Du coup, dans le doute, le marché s’est retourné et a terminé au plus bas de la journée. Et dire que nous étions à « ça » de toucher les 3’000 sur le S&P500. Il y pas loin de 3’500 sociétés qui sont traitées en bourse aux Etats-Unis et il aura suffi d’une seul que l’on ne connaissait pas il y a 6 mois pour que ça nous foute tout en l’air.

Powell et Mnuchin

Alors oui, il y a aussi Mnuchin et Powell qui ont parlé devant le Congrès, mais ça ne représente pas grand-chose au regarde LA news et de l’Opinion de ces mystérieux experts sur Moderna. Moderna qui était devenu en l’espace de quelques jours « THE ACTION que tu dois avoir dans ton portefeuille », le choc est immense, dire quel l’on commençait presque à penser que Moderna pourrait faire comme Apple avec les Smartphones, sortir un vaccin par année et par maladie, puis faire un show à chaque sortie en disant que « ceci est une révolution » et passer de 30 milliards de Market Cap à Mille Milliards et que Stéphane Bancel, le CEO français de Moderna pourrait devenir le nouveau Steve Jobs et commencer à porter des cols roulés noirs. Mais tout est remis en question et puis en plus Mnuchin et Powell n’ont fait que répéter des choses que l’on savait déjà.

Mais en fait, cette histoire tombe plutôt bien, puisqu’il y avait plus ou moins une résistance dans la zone des 2954 sur le S&P500 et que, du coup, ça fait que l’on reste coincé dans notre « range » et que ce n’est pas encore cette fois que l’on reparlera de record d’altitude, de « plus haut de tous les temps » ou d’Everest sans oxygène et sur une jambe, il va falloir attendre encore un peu. Attendre que Moderna prouve qu’ils ont vraiment un vaccin, ou que Gilead les double dans la ligne droite avant l’arrivée ou alors que l’économie prouve d’elle-même qu’elle redémarre alors que Trump Junior aura raison ; le virus disparaîtra de lui-même puisqu’il a été inventé par les Démocrates pour embêter papa.

Dans le doute, pars en week-end

Le S&P500 bute contre les résistances, les déception (momentanées) sont présentent dans l’esprit des investisseurs et ce matin l’Asie est partagée. Alors que le Japon progresse de 0.9% tout seul dans son coin, le reste est très très légèrement en baisse, digérant tranquillement le pull-back d’hier. Oui, non, parce qu’en même temps on ne nous a pas non plus annoncé la fin du monde, juste que le Happy End hollywoodien était repoussé et qu’il y aura une saison supplémentaire à « Fight the Virus » sur NetFlix.

Pendant que les marchés boursiers digèrent le fait que Mnuchin n’a pas annoncé un nouveau plan de 25 trillions pour sauver les USA, que Powell a plein d’outils à sa disposition pour empêcher l’effondrement de l’économie, mais qu’il ne trouve plus la clé de sa boîte à outils qui est enfermée dans le garage de l’autre côté de la forêt maléfique et que Moderna n’a pas encore complété sa phase 3, pour autant qu’elle passe la 2, le pétrole s’est encore fait une folie hier. Il est monté pratiquement jusqu’à 33$ – parce que consommation mondiale qui repart, avions qui volent bientôt à nouveau et que bientôt y aura plus de pétrole sur Terre – ensuite il a rebaissé de près de 8% parce que la consommation c’est pas top, que les avions ils vont revoler mais pas tout de suite et qu’il y a trop de pétrole sur Terre et qu’en plus Moderna ils ont des problèmes de vaccin et que ça pourrait freiner la consommation.

Par contre on peine à se rappeler ce qui s’est passé sur le baril en avril. Bon, il faut dire que c’était il y a un an, un siècle, une éternité, comme disait Joe Dassin. Toujours est-il que ce matin le baril est 32.11$ et l’or remonte à 1754$ suite à un besoin de sécurité et de se rassurer. Il va bien finir par péter à la hausse et on ne va même pas le voir passer.

Nouvelles neuves

Il n’y a pas des tonnes de grandes nouvelles ce matin. Les médias reprennent en cœur les déclarations de Mnuchin, le Secrétaire du Trésor qui a avoué être prêt à distribuer 500 milliards d’aides aux entreprises qui galèrent aux USA et à ne jamais revoir le moindre centime. Il faut dire que ce n’est pas son argent non plus, donc philosophiquement parlant, il est moins stressé. Autrement on retiendra que le projet de Macron part en vrille, le parti du Roi de France a perdu la majorité au parlement, il va devoir transformer officiellement le pays en dictature s’il veut continuer à régner en distribuant des médailles à tout le monde.

Autrement Facebook lance une plateforme de e-shopping où chacun pourra ouvrir son propre e-commerce. Ça vous rappelle quelque chose ? Oui, ils vont faire comme Amazon. Avec des smileys et des avatars en plus et des défis qu’il faudra publier et nommer des gens ensuite pour qu’ils fassent comme vous et ensuite vous pourrez copier-coller des phrases toutes faites pour dire que vous n’autorisez pas Facebook à réutiliser vos photos de vacances. Bref, Facebook veut faire comme Amazon, mais en version Facebook. Il faut aussi retenir que la crise du COVID19 a coûté (pour le moment) 9’000$ à chaque ménage américain et que Trump veut interdire les vols avec le Brésil parce que la stratégie de « rien à foutre » de leur imbécile de Président semble n’avoir que moyennement bien fonctionnée si l’on  en croit l’état de la pandémie sur place.

Les chiffres

Pour ce qui est des chiffres économiques, nous aurons le CPI en Europe et au UK, qui je le rappelle, n’est plus en Europe. Il y aura aussi les inventaires pétroliers qui sont toujours très fun à observer et surtout à interpréter. Mais LA NOUVELLE de la journée, c’est la publication des Minutes du FOMC Meeting. Les psychologues du marché vont pouvoir se jeter sur les moindres rumeurs de ce qui s’est dit dans les coulisses du denier meeting de la FED et voir ce qu’il y a à en tirer. Cela devrait probablement occuper le marché pendant 12 secondes ce soir, mais une chose est certaine, d’ici vendredi ça sera oublié et si en plus vous faites le pont et que vous me lâchez lâchement, autant vous dire qu’il se sera passé 1 million de choses d’ici lundi.

Pour le moment les futures sont en hausse de 0.7% pour je-ne-sais-quelle-raison, mais il est plus que probable que l’on soit déjà passé sur le cas de Moderna – pour le moment – en attenant je vous souhaite un excellent jeudi de repos – un bon pont pour ceux qui partent en long week-end à 50 kilomètres de chez eux et pour ceux qui ne partent pas ou qui viendront quand même sur le site vendredi ; à vendredi.

Thomas Veillet

Investir.ch

“Le succès du déconfinement dépend de notre intelligence collective”

 

– Qu’est-ce qu’il dit ?

– Il dit qu’on va tous mourir.