La bourse en ce moment c’est un cycle perpétuel. On a peur, on se fait des scénarios de fin du monde pour une raison ou une autre, ça peut être la hausse des rendements du 10 ans ou le fait que l’on ait peur qu’éventuellement peut-être, un Xième stimulus dont on ne touchera pas un centime ne voit pas le jour, ou alors le fait que soudainement un banquier central fasse un discours prudent et cette peur nous pousse à vendre et puis, allez savoir pourquoi, en l’espace de 30 secondes il y a un truc qui chance et on remet notre costume de Bull comme si de rien n’était et tout est oublié, on fonce à nouveau les cornes en avant pendant que la FED, Biden et Yellen agitent un grand drapeau rouge devant nos yeux.

L’Audio du 2 mars 2021

Télécharger le podcast (.mp3)

Infla-quoi ???

Si vous avez eu l’occasion de lire une de mes chroniques lors de ces 10 derniers jours, vous aurez sûrement noté le fait que le mot « INFLATION » aura été utilisé environ 39 fois lors de 9 dernières publications. Cet inadmissible abus de langage de ma part aurait dû être sanctionné depuis bien longtemps par les autorités compétentes, tant il est dorénavant clair que l’inflation est TOTALEMENT sous contrôle et que la moindre tentative de sa part d’avoir l’outrecuidance de vouloir revenir à la mode alors que la croissance repart et que tout le monde est en train de préparer son passeport vaccinal pour partir à Ibiza, sera immédiatement sanctionné par une balle dans chaque genou et une centaine de coups de fouets. Soyons réalistes, que diable ! et chantons tous en cœur le refrain de cette chanson très connue qui dit « l’inflation, elle ne passer pas par moi ».

Vous l’aurez donc compris, la thématique de l’inflation qui nous aura tenu en haleine et qui nous aura au moins laissé rêver pendant quelques jours qu’une vraie correction était possible. Cette thématique-là est définitivement partie. Enfin, définitivement jusqu’à qu’on en reparle. Mais cessons de nous flageller avec le passé, il est temps de parler d’avenir et dans les bourses mondiales, l’avenir se place sous le signe de la croissance, du recovery économique et de l’explosion de la consommation à venir. Sans compter de l’excellentissime nouvelle qui nous apprenait que le 10 ans américain était passé de « au-dessus des 1.5% » – ce qui était terrifiant en terme d’inflation – à « en-dessous des 1.5% (à 1.44%) pour être précis » et c’est cette différence infime de 0.06% qui fait toute la différence entre : « le retour de la croissance va générer de l’inflation et UNE HAUSSE DES TAUX » – et l’attaque de panique qui va avec. Et : la croissance sera saine et maitrisée et Powell pourra garder les taux bas jusqu’à que l’économie cartonne tellement fort que le chômage sera réduit à des quantités négligeables et qu’une hausse des taux ne se verra même pas. Bref, pour faire simple ; hier les PMI’s ont montré que l’activité reprenait plutôt bien et que le recovery était en marche – mais tout ça, sans créer d’inflation, bien sûr, puisque que le rendement du 10 ans est de retour sous les 1.5%. TOUT VA BIEN et on a cartonné en piétinant tous les Bears qui auraient pu essayer de nous gâcher la journée.

Meilleure journée, meilleur rebond, meilleur virus, meilleur vaccin meilleur tout…

La journée aura donc été l’exacte opposé de lundi dernier. La semaine dernière, sous la pression des angoisses inflationnistes, nous cherchions la bonne manière de mettre fin à nos jours, mais voici que 7 jours plus tard, après avoir ingurgité des tonnes d’antidépresseurs et avoir fait une thérapie express avec notre psy attitré, le Docteur Powell, nous voici sur pied pour racheter tout le marché parce que les rendements sont en baisse et la production manufacturière est en hausse. Sans compter qu’en Europe, on est encore plus « basic », on a acheté parce que « les espoirs de recovery sont bien présents ». Des fois quand je lis la presse financière en Europe, j’ai le sentiment d’être complètement décalé de la réalité – de vivre dans un monde parallèle… Ouououououououh, le recovery arrive. En attendant on confine, on confine et on garde tous les restos fermés, si tu vas te balader sur la plage sans masque, il y a des snipers du GIGN qui te tirent dessus à 500m et si tu tentes de passer la frontière franco-allemande sans avoir fait une douzaine de tests PCR dans les 24 dernières heures et tu ne portes pas des gants en caoutchouc et que tu n’as pas un sac en plastique à chaque pied, on ne te laisse pas passer. Ça sent bon l’économie qui repart tout ça.

Toujours est-il que le marché, lui qui est un visionnaire, voit bien plus loin que ça. Les chiffres d’hier montrent que tout va bien et que tout ira encore mieux bientôt, surtout maintenant que l’on sait que l’inflation ne passera pas par nous. Tenez, hier Boeing a pris 7% parce qu’ils ont vendu 25 avions – et pas n’importe lesquels : des 737 MAX – le modèle qui vole. Pas l’ancien qui ne volait que 30 minutes avant de refuser tout service à son pilote. Et cette vente est capable de propulser le titre plus haut et faire oublier le grounding des 777 qui perdent des réacteurs en vol. Mais mieux que ça, ce retour des ventes d’avions ne générera aucune inflation. Oui, parce qu’avant on pouvait vendre un produit sans TVA, mais maintenant on pourra vendre sans inflation. Le marché est aussi monté parce qu’Apple va rouvrir tous ses magasins et qu’ils vont à nouveau gagner plein d’argent – par opposition à lundi dernier où c’était la catastrophe – et puis il y a Zoom qui a fait un CARTON lors de la publication de ses trimestriels, 10% durant la séance, 10% après la séance. Mais personne ne se demande ce qui va se passer lorsque l’on ne sera plus en télétravail. On s’en fout. Tant qu’il n’y a pas d’inflation.

Et puis pour finir, le Bitcoin c’est génial parce que les Chinois ont interdit de « miner » dans une de leur région qui était la plus active à ce sujet. Sans compter que Citigroup a dit que la cryptomonnnaie « pourrait être le début d’une “transformation massive” dans le courant dominant de la finance. » – je ne sais pas trop ce que ça veut dire, la phrase a dû être écrite par un type qui fait de la politique, mais disons que ça à l’air super et c’est ce qui a permis au Bitcoin de reprendre 10% hier, le tout sur une jambe avec un sac de pierre sur les épaules.

L’Asie

Après avoir ouvert en hausse ce matin, l’Asie a entamé une prise de bénéfices bien méritée après la performance de lundi. Ils ne doivent pas être au courant que depuis hier l’inflation a été jugulée à vie, mais dans le doute le Nikkei recule de 0.5%, Hong Kong de 0.6% et la Chine de 0.9%.

Pendant ce temps-là, le pétrole s’est fait allumer hier. Pendant un bref instant on avait cru qu’il ne baisserait plus jamais et puis soudainement on s’est rendu compte que l’OPEP allait se réunir ce jeudi et tout d’un coup on s’est dit qu’ils pourraient rouvrir le robinet et inonder le marché avec des millions de litres de pétrole partout dans le monde. Ce matin le baril est repassé sous les 60$ -à 59.90, pour être précis – et l’angoisse est palpable. Heureusement que l’inflation est sous contrôle. À propos d’inflation sous contrôle, on notera que l’or se fait défoncer à 1711$, puisqu’il n’y aura plus jamais-jamais-jamais d’inflation. Plus personne n’a besoin de protection contre l’inflation, suis-je bête – et ce, même si on n’en voulait pas QUAND ON PENSAIT QUE L’INFLATION ALLAIT PRENDRE LA FORME D’UN DINOSAURE GEANT ET TOUS NOUS PIETINER – comme il y a trois jours quoi…

Nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour on retiendra la fusion entre Rocket Lab et Vector Acquisition. Rocket Lab ils font des fusées pour profiter du multi-milliards business qui se profile dans l’espace et Vector Acquisition, ils ont du pognon pour investir. La première fusée devrait être lancée en 2029 à la fin du 54ème confinement et juste après qu’on ait eu le droit de sortir 5 minutes dans la rue sans masque. La nouvelle société vaut 5 milliards avec des revenus de…Bah… qui se préoccupe des revenus d’une société en 2021 ? Bank of America annonce des signaux de vente à venir sur le marché. Citigroup est l’avocat du Bitcoin. Tesla perd du terrain sur les ventes de voitures en Europe et quand vous lisez un article sur le sujet, le plus intéressant, c’est les commentaires des lecteurs. On peut facilement faire la différence entre les pro-Tesla et ceux qui s’en foutent. Les pros hurlent à la fake-news comme des putois, c’est un scandale de dire qu’ils perdent du terrain contre les Européens, mais comment est-ce possible, Elon il a dit que Tesla allait croître à coup de 50% par trimestre, comme le Bitcoin et le Dogecoin et que tous les autres c’était des jaloux et des méchants. Bref, Tesla perd des parts de marché en Europe et NIO a publié des chiffres encourageants pour la Chine hier. On dirait que ça va devenir moins facile côté voitures pour Tesla. En ce qui me concerne, si vous me demandez mon avis et que je dois acheter une voiture électrique – en supposant que le monde va s’effondrer demain et qu’il n’y a plus d’autre alternative et qu’on ne me verra JAMAIS rouler dedans, j’achèterais une Mercedes EQC. Et pas une Tesla.

Sur un mois les SPACS ont annoncé des deals pour une valeur de 109 milliards – je vais m’abstenir de commenter sur le sujet. Nicolas Sarkozy est condamné à un an de prison ferme. Et s’il y va avec ce qu’il sait la moitié du gouvernement actuel va y aller avec lui, vu que le sport national dans le gouvernement Macron, c’est la collection de casseroles…Johnson & Johnson ont commencé à distribuer leur vaccin qui vient de recevoir l’autorisation. L’Allemagne a annoncé 4’000 nouveaux cas de COVID hier. Comme le taux de survie est de 99.5%, ça devrait quand même bien se passer.

Chiffres du jour

Pour le moment les futures sont en baisse de 0.45% et personne ne parle d’inflation ou du rendement du 10 ans qui pourrait repasser au-dessus des 1.5%, donc tout va bien. Pour le reste, il y aura les chiffres de l’emploi en Allemagne et en Espagne.

Pas grand-chose d’autre à ajouter ce matin, si ce n’est qu’on a quand même bien tourné la veste en quelques jours. On ne se lasse jamais de ces revirements de situation qui montrent toute la vision et le professionnalisme de ce marché de professionnels, justement.

Excellente journée à tous et à demain pour un nouveau point sur l’inflation, les taux et deux-trois autres anecdotes sur le monde passionnant des marchés qui continuent leur thérapie pour ne plus être bipolaire, mais paraît que c’est pas simple.

Thomas Veillet

Investir.ch

“What’s the point of being a grown-up if you don’t get to be immature?”

― Steven Moffat,