52% des applis partagent les données personnelles des utilisateurs avec des tiers: quand c'est gratuit, c'est plus que jamais toi le produit. RGPD ou pas...

Nous avons pour la plupart déjà tous vécu cette expérience: après avoir regardé une critique ou un test de produit sur YouTube, par exemple, on tombe quelques instants plus tard nez-à-nez sur une publicité pour ce même produit dans le flux d’une autre application (Instagram, Facebook,…). Bien que cela laisse toujours l’impression qu’une sorte de magie noire est à l’œuvre, l’internaute lambda est désormais plutôt habitués à ce genre de “coïncidences”.

Ce n’est plus vraiment un secret pour personne, les applications et sites web que nous utilisons quotidiennement collectent de grandes quantités de données sur leurs utilisateurs, dans de nombreux cas, ces données sont même transmises à des tiers dans un but commercial. Bien entendu, cela ne devrait pas se produire sans autorisation et c’est pourquoi nous devons généralement accepter une longue liste de conditions générales avant d’utiliser une application. Mais honnêtement, quelle part des utilisateurs lit vraiment systématiquement l’intégralité de ces conditions avant de cliquer sur “oui”?

L’année dernière, Apple a lancé une initiative pour permettre aux consommateurs de comprendre un peu plus facilement le type de données collectées par les applications et l’utilisation qui en est faite. La société a introduit des étiquettes de confidentialité sur son App Store, pour lesquelles les développeurs sont tenus de répertorier ce que leurs applis collectent. Ces étiquettes classent les données personnelles en 14 catégories, dont l’historique de navigation et de recherche, la localisation, les coordonnées, contacts, achats, contenus et autres données d’utilisation.

Le fournisseur de services informatiques pCloud a utilisé ce recensement pour analyser un certain nombre d’applis populaires concernant le niveau de données collectées à des fins commerciales. Comme le montre notre graphique, c’est Instagram qui ressort comme étant la plus “invasive”, soit celle qui partage le plus d’informations personnelles avec des tiers. La plateforme phare du marketing d’influence collecte les données de 11 des 14 catégories listées (79%), ce qui la place devant Facebook, qui, fait intéressant, partage finalement moins de données avec les annonceurs (57%).

 

Infographie: Quelles applis partagent le plus de données personnelles avec des tiers ? | Statista
Vous trouverez plus d’infographies sur Statista

Notons que ces statistiques concernent les données partagées avec des tiers. Beaucoup d’applis sont également des aspirateurs à données pour leur propre compte. Facebook et Instagram récupèrent ainsi 86% des données personnelles pour usage interne. Autrement dit, ces 2 applis récupèrent plus d’informations pour elles-mêmes que ce qu’elles partagent ou monétisent auprès de tiers. Linkedin et UberEats par contre partagent avec des tiers l’entièreté des data syphonnées. Mais on trouve également des applications qui partagent plus avec d’autres que ce qu’elles conservent pour elles-mêmes, à l’instar de Deliveroo.

Mais tout n’est pas totalement sombre, certaines applis ne partageant pas ou peu de données avec d’autres à l’image de Netflix, Clubhouse ou encore Signal.

% de données personnelles partagées par chaque application
source: pCloud.com