Les drogues psychédéliques à usage médical connaissent un essor spectaculaire. Il est possible d’investir dans cette thématique via des titres vifs (des «ShroomBoom» stocks) mais également à travers un fonds ETF.

Par Charles-Henry Monchau, CFA, CMT, CAIA – CIO de FlowBank

 

Le terme de drogue psychédélique est en général utilisé pour désigner une famille de psychotropes comprenant les hallucinogènes, comme par exemple le LSD (synthétisé par le Suisse Albert Hofmann), l’ecstasy ou les champignons hallucinogènes. Pour la plupart d’entre nous, ces substances sont davantage connues en tant que drogues festives que comme médicaments. Et pourtant des chercheurs les utilisent désormais pour lutter contre diverses pathologies psychiques, allant de la dépression aux angoisses graves, en passant par le stress post-traumatique. Ils espèrent tirer parti des puissants effets de ces molécules sur le cerveau.

Si les psychédéliques ont longtemps été interdites, car considérées comme des drogues dangereuses aux États-Unis, certaines d’entre elles suscitent un intérêt croissant et commencent à être légalisées pour des raisons médicales.

En effet, de nombreuses études montrent que certaines substances psychédéliques peuvent être d’une grande aide pour traiter un large éventail de problèmes mentaux, tels que les troubles obsessionnels compulsifs, le syndrome de stress post-traumatique, la toxicomanie, l’alcoolisme, la dépression, les troubles alimentaires et l’anxiété. Si des mouvements hippies avaient à l’époque revendiqué l’utilité de ces drogues, il semblerait que certains laboratoires partagent désormais ce postulat. Les grandes sociétés pharmaceutiques en ont pris bonne note et certaines ont commencé à investir de manière significative sur ce segment particulier.

Un marché en forte croissance

D’après les estimations de Data Bridge, ce marché est en pleine croissance et devrait atteindre les 7 milliards de dollars d’ici 2027 – rien qu’en Amérique du Nord (cf graphique ci-dessous). Les effets des médicaments psychédéliques sont désormais scientifiquement prouvés et les lois sont en train d’évoluer. Cet alignement des planètes pourrait créer de nouvelles opportunités d’investissement.

Estimations de l’évolution du marché des médicaments psychédéliques en Amérique du Nord
Source : DataBridge

Les principales valeurs cotées du secteur

Il se pourrait d’ailleurs que les actions «psychédéliques» bénéficient d’un engouement similaire réservé par les investisseurs aux titres Biotech – et ce pour au moins trois raisons:

  • Les coûts liés aux problèmes de santé mentale ne cessent de croître. On estime que plus de 100 millions de personnes résistent aux traitements traditionnels contre la dépression, ce qui représente environ un tiers des patients. Un microdosage de psychédéliques pourrait contribuer à soulager une partie de ces patients;
  • La réglementation qui a été jusqu’à lors très stricte est également en train de changer. Au Canada, l’État autorise les professionnels de la santé à utiliser de la psilocybine. Aux États-Unis, la FDA a déclaré que les psychédéliques constituaient une thérapie révolutionnaire pour les dépressions graves. En novembre dernier, les drogues psychédéliques ont été légalisées dans l’Oregon. Cela en fait le premier État d’Amérique à légaliser ce médicament (pour prendre l’exemple du LSD, il est classifié en tant que drogue aux Etats-Unis depuis 1970).
  • De nombreux investisseurs aiment se positionner sur des thématiques porteuses. La perspective de légaliser les drogues psychédéliques afin de résoudre un problème de société devrait retenir l’attention de nombreux épargnants.

D’ailleurs, certaines des actions cotées sur ce secteur affichent des performances boursières spectaculaires. Il s’agit pour la plupart de petites capitalisations même si certaines atteignent déjà des valorisations de plusieurs centaines de millions de dollars, voire davantage.

A ce stade, seules quatre sociétés sont en phase 2 des tests, tandis que toutes les autres sont encore en phase 1 ou à l’étape de concept. Ci-dessous, nous partageons une liste des principales sociétés actives dans le secteur.

Compass Pathways (NASDAQ: CMPS) est une société spécialisée dans les traitements pour maladies mentales. Elle développe le COMP360, un médicament à base de psilocybine destiné à soigner les patients dépressifs qui résistent aux traitements classiques. Il s’agit actuellement de la société la plus importante du secteur avec une capitalisation boursière de 1,6 milliard de dollars.

Mind Medicin Inc (OTCMKTS: MMEDF) est une entreprise neuro-pharmaceutique qui développe des médicaments psychédéliques. Leur priorité est de répondre à la crise des opiacés en développant une version non hallucinogène de l’ibogaïne, molécule psychoactive. Il s’agit d’une micro-capitalisation puisque sa valeur boursière est de moins de 100 millions de dollars.

Cybin Inc. (OTCMKTS: CLXPF) est une société canadienne. Elle se spécialise dans le microdosage de différentes drogues psychédéliques, et notamment dans le réglage de technologies et de systèmes de distribution qui permettraient d’administrer de petites doses.

Mydecine Innovations Group (CNSX: MYCO) est la seule entreprise qui dispose d’une installation de fabrication pharmaceutique certifiée CGMP complète avec la capacité d’importer et d’exporter, d’extraire et d’analyser des composés psychédéliques avec l’entière approbation de Health Canada. Sa capitalisation est de 75 millions de dollars canadiens.

Parmi les entreprises moins avancées dans les tests, citons notamment:

Champignon Brands (OTCMKTS: SHRMF) se concentre sur le traitement de la dépression. Elle utilise des psychédéliques comme la kétamine, la psilocybine et la MDMA comme solutions potentielles.

Ehave Inc. (OTCMKTS: EHVVF) fournit un tableau de bord basé sur la blockchain pour assurer une meilleure communication entre les professionnels de la santé afin d’obtenir de meilleurs résultats pour les patients.

NeonMind Bioscience (CSE: NEON) travaille sur le traitement de l’obésité et des maladies qui y sont associées.

PharmaTher (CSE: PHRM) se spécialise dans la kétamine. Ils développent actuellement des traitements contre la maladie de Parkinson, la dépression et les douleurs en général.

Tryp Therapeutics (CSE: TRYP) se concentre sur les maladies rares qui n’ont pas encore trouvé de solution médicale.

Pharmadrug (CSE: Buzz) est une société qui vient de faire son entrée dans le domaine des psychédéliques grâce à l’acquisition de Super Smart, un détaillant basé aux Pays-Bas et qui commercialise des champignons hallucinogènes.

L’opportunité d’investir de manière diversifiée via un ETF

Pour les investisseurs qui souhaitent se positionner sur cette thématique de manière diversifiée, une ETF est désormais disponible. Il s’agit du Horizons Psychedelic Stock Index ETF (NEO: PSYK). Il est négociable sur le NEO Exchange via le ticker “PSYK”. Les actifs sous gestion sont à ce jour relativement faibles puisqu’ils n’atteignent pas encore les 20 millions de dollar.

Cet ETF a pour objectif de reproduire la performance d’un panier de sociétés nord-américaines cotées en bourse et qui ont une activité commerciale importante dans le secteur des psychédéliques. L’indice comporte 17 valeurs dont certaines grandes sociétés pharmaceutiques telles que Abbvie et Johnson & Johnson mais également certaines des sociétés précitées.

NB : Il ne s’agit pas d’une recommandation d’investissement

Rendez-vous sur www.flowbank.com