Tatjana Greil Castro, co-responsable des marchés publics chez Muzinich & Co. et gestionnaire de portefeuille du fonds Muzinich EnhancedYield Short-Term Fund de 13 milliards d'euros, appelle à la prudence sur les marchés du crédit.

MUZ - Tatjana Greil-Castro
Tatjana Greil-Castro

Les changements de taux d’intérêt, la hausse de l’inflation et la persistance de la volatilité justifient une approche prudente de la gestion des portefeuilles de crédit. Greil Castro voit un changement global de l’inflation comme un problème à long terme dû à des changements fondamentaux du modèle économique mondial, qui continuera à peser sur les entreprises et à poser des défis aux banques centrales pendant un certain temps.

Voici les dernières estimations de Tatjana Greil Castro sur les marchés du crédit:

Le spectre de la hausse de l’inflation, qui semble de moins en moins transitoire, entraîne une réorientation massive des politiques des banques centrales et créé de l’incertitude sur les marchés du crédit, ce qui incite à la prudence.

Aux États-Unis, la hausse de l’inflation a conduit la Réserve fédérale américaine (Fed) à adopter une position plus restrictive et les attentes du marché vont de trois, quatre, voire six hausses de taux d’intérêt en 2022. Même s’il est difficile de prédire le nombre et le rythme des hausses de taux, la Fed sera confrontée à un choix difficile si l’inflation élevée persiste et si l’économie se refroidit

La Banque centrale européenne (BCE), quant à elle, comme c’est le cas depuis un certain temps, se montre plus accommodante et continue à penser que les pressions inflationnistes seront «transitoires». Elle ne s’appuie que sur ses propres données et prévisions, ce qui, à notre avis, est quelque peu dangereux. Certains membres du conseil de politique monétaire ont récemment changé de positionnement et de discours et ont reconnu que l’évolution de l’inflation était difficile à prévoir et que leurs projections devaient être considérées comme une sorte de «guide». Nous saluons cette évolution

Ces derniers mois, la volatilité a fortement augmenté sur les marchés du crédit. Jusqu’à présent, les fondamentaux des entreprises ont remarquablement bien résisté aux pressions telles que les perturbations des chaînes d’approvisionnement et l’augmentation des coûts de l’énergie

Pourtant, alors que nous entrons dans la saison des résultats du quatrième trimestre, le contexte semble évoluer. La croissance des chiffres d’affaires a été relativement soutenue, mais la rentabilité a diminué en raison de la hausse des prix à la consommation et à la production. Nous pensons que les goulets d’étranglement du côté de l’offre, qui sont apparus pendant la pandémie, ne sont probablement pas exclusivement liés à la situation sanitaire

Nous assistons à une mutation à l’échelle mondiale et nous pensons que l’inflation est une problématique à plus long terme qui dépend de l’évolution fondamentale du modèle économique mondial et qui devrait avoir un impact sur les entreprises pendant un certain temps.

  • La position de la Chine en matière de commerce international a évolué car le pays donne désormais la priorité à la consommation intérieure.
  • Le dérèglement climatique et la transition vers la neutralité carbone ont des répercussions importantes sur le mode de fonctionnement des entreprises, notamment sur leur approvisionnement en énergie, ce qui a une incidence sur les prix.
  • Les pratiques des entreprises sont également de plus en plus surveillées, notamment concernant la durabilité et la source de leurs approvisionnements, ce qui pourrait également affecter la disponibilité et le prix des biens.
  • Le dérèglement du climat fait évoluer les régimes météorologiques et se répercute sur les prix des denrées alimentaires.
  • Les risques géopolitiques, toujours aussi persistants, renforcent l’incertitude

Puisque les tendances inflationnistes à long terme vont probablement persister, les banques centrales doivent trouver un juste milieu entre maîtrise de l’inflation et resserrement quantitatif, sans pour autant freiner la croissance

Pour les investisseurs en crédit, dans le contexte d’une hausse significative des taux d’intérêt et d’une volatilité persistante attendue dans les mois à venir, l’allocation à des instruments à plus courte échéance et moins exposés aux risques de taux d’intérêt pourrait être une option intéressante.

 


La société Muzinich & Co. mentionnée dans le présent document est définie comme étant Muzinich & Co. et ses sociétés affiliées. Ce présent document a été produit à titre d’information seulement et, en tant que tel, les vues contenues dans ce document ne doivent pas être considérées comme des conseils d’investissement. Les avis exprimés sont valables à la date de publication et sont susceptibles d’être modifiés sans aucune référence ou notification. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des résultats actuels ou futurs et ne doivent pas être le seul facteur à prendre en considération lors du choix d’un produit ou d’une stratégie. La valeur des placements et leurs revenus peuvent diminuer ou augmenter et ne sont pas garantis, et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant investi. Les taux de change peuvent entraîner une hausse ou une baisse de la valeur d’un investissement. Les marchés émergents peuvent être plus risqués que les marchés plus développés pour diverses raisons, y compris, mais sans s’y limiter, une instabilité politique, sociale et économique accrue, une

volatilité accrue des prix et une liquidité réduite du marché. Ce document ainsi que les avis et opinions qu’il contient ne doivent en aucun cas être interprétés comme une quelconque offre d’achat ou de vente de tout produit d’investissement ou une incitation à investir et ne sont présentés qu’à titre d’information. Les opinions et les déclarations relatives aux tendances des marchés financiers, qui reposent sur les conditions de marché en vigueur, constituent notre jugement à la date du présent document. Elles sont considérées comme étant exactes au moment de la rédaction du présent document, mais Muzinich ne saurait toutefois garantir leur exactitude et décline toute responsabilité en ce qui concerne toute erreur ou omission. Certaines informations contenues dans le présent document sont basées sur des données obtenues auprès de tiers et, bien qu’elles soient considérées comme fiables, elles n’ont pas fait l’objet d’une vérification indépendante par Muzinich & Co. ou par une société affiliée à Muzinich & Co., et leur exactitude ou leur exhaustivité ne peut être garantie. La gestion des risques intègre un effort de contrôle et de gestion des risques, mais n’implique pas un risque faible ou nul. Publié dans l’Union européenne par Muzinich & Co. (Dublin) Limited, qui est autorisée et réglementée par la Banque centrale d’Irlande. Enregistré en Irlande sous le numéro 625717. Siège social : 16 Fitzwilliam Street Upper, Dublin 2, D02Y221, Irlande. Publié en Suisse par Muzinich & Co. (Suisse) AG. Enregistré en Suisse sous le numéro CHE-389.422.108. Siège social : Tödistrasse 5, 8002 Zurich, Suisse. Publié à Singapour et à Hong Kong par Muzinich & Co. (Singapour) Pte. Limited, qui est autorisée et réglementée par l’Autorité monétaire de Singapour. Enregistré à Singapour sous le numéro 201624477K. Siège social : 6 Battery Road, #26-05, Singapour, 049909. Dans toutes les autres juridictions (exceptés les États-Unis), ce document est publié par Muzinich & Co. Limited, autorisé et réglementé par la Financial Conduct Authority. Enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 3852444. Siège social : 8 Hanover Street, Londres W1S 1YQ, Royaume-Uni 2021-06-25-6667