La Suisse se place 1ère au classement de l’indice mondial des retraites de Natixis Investment Managers.

A retenir

La Suisse se classe au premier rang cette année, devançant la Norvège pour se situer en tête du Global Retirement Index (GRI) 2018.

Alors que la plupart des pays d’Europe occidentale surclassent le Canada et les États-Unis, le score européen est entraîné vers le bas par des pays comme l’Italie et l’Espagne, avec des populations relativement importantes, mais des scores comparatifs faibles.

Grace à une meilleure égalité des revenus que la plupart des pays, un système de sécurité sociale généreux et une bonne performance économique en général, les pays nordiques – Danemark, Norvège, Finlande, Islande et Suède – peuvent être considérés comme un modèle à imiter.

1 indice, 18 indicateurs

L’indice mondial des retraites de Natixis, calculé depuis six ans, compare la capacité des pays à répondre aux besoins de leurs retraités, en prenant en compte 18 indicateurs de performance regroupés en quatre sous-indices thématiques: santé, qualité de vie, situation financière à la retraite et bien-être matériel. Cette méthode permet d’évaluer les meilleures pratiques en termes de politiques publiques, fiscales et des retraites dans le monde. Pour la première fois depuis l’adoption de la nouvelle méthodologie en place depuis 2016, la Suisse occupe la première place dans le GRI de cette année. L’Islande passe au deuxième rang et la Norvège tombe au troisième rang. La Suisse est le seul pays à terminer dans les dix premiers pour les quatre sous-indices.

Source: 2018 Global Retirement Index – Natixis Investment Managers

Nous vivons mieux, plus longtemps et en meilleure santé. Mais nous vieillissons.

Comme la vieillesse entraîne une pléthore de problèmes – maladies, douleurs lancinantes et plus encore – pour un individu, le vieillissement de la population a des ramifications considérables pour une société avec des gouvernements qui doivent s’occuper des citoyens âgés, d’entreprises qui doivent payer des pensions, d’individus qui doivent épargner davantage pour la retraite, de marchés du travail déséquilibrés, et bien d’autres facteurs qui affectent les marchés, la société et l’économie en général.

La sécurité des retraites est à la croisée des chemins avec l’évolution démographique et l’instabilité économique qui pèsent sur les ressources des gouvernements, des employeurs et des travailleurs du monde entier, et qui remettent en question l’idéal d’une retraite digne pour tous“, déclare Jean Raby, CEO de Natixis Investment Managers. “Nous espérons que ce rapport servira de cadre pour un dialogue entre les décideurs, les gestionnaires de régimes de retraite, les travailleurs et l’industrie financière sur la façon de répondre aux besoins des retraités d’aujourd’hui tout en préservant la sécurité de la retraite pour les générations futures“.

La Suisse possède la recette du bien-être des retraités

Par rapport à l’année dernière, la Suisse obtient des scores plus élevés pour les sous-indices: Qualité de vie (3e), Finances (5e) et Santé (7e), mais un score plus faible pour le sous-indice Bien-être matériel (4e).

La performance de la Suisse en matière de qualité de vie – son sous-indice le mieux classé – est due à l’amélioration de la qualité de l’air et des facteurs environnementaux.

Les gains sur la pression fiscale expliquent en grande partie l’amélioration du sous-indice Finances. La Suisse a également des scores modérément plus élevés pour les indicateurs de taux d’intérêt et de prêts bancaires non-performants par rapport à l’année dernière.

Le Suisse se hisse à la septième place du sous-indice Santé grâce à l’amélioration de l’indicateur de l’espérance de vie. Elle se classe également au troisième rang pour l’indicateur des dépenses de santé par habitant et au quatrième rang pour l’indicateur de l’espérance de vie.

Le Bien-être matériel représente le seul sous-indice avec un résultat inférieur à celui de l’année précédente. Il a un score plus faible pour les indicateurs de revenu par habitant et l’emploi, mais tous deux se classent parmi les dix meilleurs, le premier se classant au troisième rang et le second au dixième rang parmi tous les pays analysés.

Source: 2018 Global Retirement Index – Natixis Investment Managers

«En ce qui concerne le financement des retraites, la Suisse n’est pas une exception.»

Au vu de l’évolution démographique actuelle, chaque individu devra financer lui-même une part plus importante de sa retraite ce qui signifie qu’il devra commencer à économiser plus tôt. Notre recherche a montré que globalement, pour les trois-quarts des investisseurs, le fait d’investir dans des entreprises qui reflètent leurs valeurs est très important. Il incombe donc à l’industrie de la gestion d’actifs de leur offrir une réponse adéquate et diversifiées en proposant des solutions d’épargne-retraite qui intègrent notamment les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance), ce qui devrait permettre d’améliorer le financement des retraites et ainsi contribuer à leur pérennité”, explique Babak Abrar, Managing Director et responsable de la distribution externe chez Natixis Investment Managers pour la France, la Suisse Romande, Monaco et Israël.

Les gagnants du Top 10

Alors que les cinq premiers pays sont les mêmes que l’an dernier, il y a eu un certain mouvement dans les classements. La Norvège perd deux places, ce qui permet à la Suisse de prendre la première place et à l’Islande de passer à la deuxième place. L’Irlande passe de la 14e à la 7e place, et le Canada de la 11e à la 9e place. L’Allemagne et le Luxembourg, après s’être classés respectivement 7e et 10e l’an dernier, se retrouvent 13e et 11e.

Les nations qui se classent dans le Top 10 obtiennent généralement de bonnes performances générales dans les quatre sous-indices. Les dix premiers pays ont tous des scores plus élevés pour le sous-indice de la qualité de vie. La Suisse a terminé parmi les dix premiers dans les quatre sous-indices, la Norvège et le Canada se trouvent parmi les dix premiers dans trois des quatre sous-indices et les autres pays ont pour la plupart deux sous-indices dans les dix premiers. L’Australie est le seul pays du groupe à n’avoir qu’un seul sous-indice dans le Top 10.

Tous les pays nordiques, à l’exception de la Finlande qui se classe 12e, figurent parmi les dix premiers au classement général. Les pays nordiques se classent généralement près du sommet pour la plupart des indicateurs et fournissent donc un modèle de meilleure pratique pour le bien-être à la retraite.

Source: 2018 Global Retirement Index – Natixis Investment Managers

Babak Abrar continue, “la situation mondiale en matière de retraite s’améliore. Parmi les 25 premiers pays de l’indice, plus des deux tiers ont vu une amélioration ou sont restés stables par rapport à l’année dernière, mais cela ne devrait pas conduire à un sentiment de complaisance. L’indice révèle un certain nombre de thèmes qui continueront d’avoir une incidence sur la retraite dans les années à venir, avec l’augmentation de la population âgée à l’échelle mondiale, l’augmentation de l’espérance de vie, l’augmentation de la dette publique, l’inflation et les faibles taux d’intérêt comme nouvelles normes. L’évolution démographique accroît le fardeau des gouvernements et l’évolution du marché signifie que les investisseurs doivent réfléchir à la façon dont ils peuvent diversifier leurs investissements afin d’atténuer l’impact potentiel que ces changements pourraient avoir”.

Source: 2018 Global Retirement Index – Natixis Investment Managers


Accéder à la présentation de l’étude complète sur le site de Natixis Investment Managers


Méthodologie

L’indice mondial des retraites (Global Retirement Index) évalue les facteurs déterminants pour la sécurité des retraites dans 43 pays dans le monde, essentiellement des économies développées au sein desquelles la question des retraites représente un enjeu social et économique important. Cet indice a été élaboré par Natixis Investment Managers avec le soutien de CoreData Research, une société d’analyse financière basée au Royaume-Uni. L’indice inclut des économies avancées du Fonds Monétaire International (FMI), des membres de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) et les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Le rapport rassemble des données issues d’une variété de sources y compris de la Banque mondiale. Les analystes ont calculé un résultat moyen pour chaque catégorie et ont agrégé ces résultats de manière à établir un classement final.

A propos du Natixis Center for Investor Insight

Le Natixis Center for Investor Insight est un observatoire des comportements, attentes et opinions des investisseurs individuels et professionnels de la finance. Il délivre chaque année un programme de recherche comprenant les résultats de ses enquêtes sur chaque profil ainsi qu’un index mondial de la retraite qui classe les pays selon leur performance en matière de prévoyance. Depuis sa création en 2010, le Centre de recherche a mené plus de 25 enquêtes auprès de plus de 59 000 personnes, réparties dans 31 pays. Ces travaux de recherche mettent en évidence les attitudes et perceptions des investisseurs, à travers le monde, ainsi que les nombreux défis qu’ils rencontrent dans la poursuite de leurs objectifs de long terme.


Le présent document est fourni uniquement à des fins d’information aux Investisseurs Qualifiés. Le présent document ne peut pas être utilisé auprès des clients non-professionnels. Il relève de la responsabilité de chaque prestataire de services d’investissement de s’assurer que l’offre ou la vente de titres de fonds d’investissement ou de services d’investissement de tiers à ses clients respecte la législation nationale applicable. En Suisse Le présent document est fourni par Natixis Investment Managers, Switzerland Sàrl, Rue du Vieux Collège 10, 1204 Genève, Suisse ou son bureau de représentation à Zurich, Schweizergasse 6, 8001 Zürich. Les entités susmentionnées sont des unités de développement commercial de Natixis Investment Managers, la holding d’un ensemble divers d’entités de gestion et de distribution de placements spécialisés présentes dans le monde entier. Les filiales de gestion et de distribution de Natixis Investment Managers mènent des activités réglementées uniquement dans et à partir des pays où elles sont autorisées. Les services qu’elles proposent et les produits qu’elles gèrent ne s’adressent pas à tous les investisseurs dans tous les pays. Bien que Natixis Investment Managers considère les informations fournies dans le présent document comme fiables, y compris celles des tierces parties, elle ne garantit pas l’exactitude, l’adéquation ou le caractère complet de ces informations. La remise du présent document et/ou une référence à des valeurs mobilières, des secteurs ou des marchés spécifiques dans le présent document ne constitue en aucun cas un conseil en investissement, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières, ou une offre de services. Les investisseurs doivent examiner attentivement les objectifs d’investissements, les risques et les frais relatifs à tout investissement avant d’investir. Les analyses et les opinions mentionnées dans le présent document représentent le point de vue de (des) l’auteur (s) référencé(s). Elles sont émises à la date indiquée, sont susceptibles de changer et ne sauraient être interprétées comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Le présent document ne peut pas être distribué, publié ou reproduit, en totalité ou en partie.