La plate-forme française de jeu de fantasy football et de collection numérique Sorare a annoncé mardi dernier avoir levé 680 million de dollars dans un second tour de financement. Il s'agissait du plus important financement jamais enregistré dans l'espace des jetons non fongibles (NFT).

Par l’équipe éditoriale de FlowBank

Le montant record atteint par Sorare dans son deuxième tour de financement est la preuve que les sociétés liées aux NFT se développent rapidement et continuent d’offrir un énorme potentiel aux investisseurs à la recherche du prochain grand événement dans l’espace technologique.

Qui est Sorare?

Sorare est société qui offre un jeu de fantasy football sur blockchain, où les joueurs achètent, vendent, échangent et gèrent une équipe virtuelle de football via les cartes de joueur en format numérique. C’est la forme digitalisée des jeux de fantasy football traditionnels.

2021.09.29.FlowBank Le foot, la blockchain & gaming
Figure 1 : Sorare website (source : Sorare.com)

Les cartes numériques sont des NFT: ce sont des jetons numériques qui représentent la propriété d’un objet virtuel; elles sont donc la propriété de leur acheteur. Sorare utilise la technologie blockchain d’Ethereum, où la propriété des cartes Sorare peuvent être suivie sur la blockchain.

La société génère ses revenus en émettant de nouvelles cartes sur sa plate-forme.

Comment ça marche?

Jusqu’à présent, les NFT étaient associés à des œuvres d’art, mais ils s’avèrent également très appropriés pour des jeux de fantasy football, et autres sports.

Les joueurs agissent comme des managers d’une équipe de foot. Ils composent des équipes virtuelles composées de cinq joueurs, à partir de cartes numériques achetées sur la plateforme de Sorare.

Les cartes numériques à collectionner sont classées comme limitées, rares, super rares et uniques, et les joueurs peuvent élaborer des stratégies, créer des alignements et gagner des points sur les performances réelles des joueurs.

Ainsi, Sorare crée un lien entre la vraie vie et le jeu, et un lien entre les vrais joueurs et les joueurs de fantasy football.

Ce qui rend Sorare si rare est également le fait que la société s’est associée à 180 organisations de football, y compris les clubs de foot les plus prestigieux d’Europe, tels que le Real Madrid, l’AC Milan et Liverpool. Ces partenariats créent une barrière à l’entrée pour d’autres entreprises dans ce secteur.

Mais Sorare n’est pas le seul acteur dans ce marché. Dapper Labs, basé au Canada, qui émet des cartes à échanger virtuelles de basketball sous le nom de NBA Top Shot et qui est évalué à 7,6 milliards de dollars à ce jour, a également dévoilé un partenariat avec LaLiga espagnole une semaine après que LaLiga a annoncé un partenariat avec Sorare pour ajouter des cartes de joueur numériques de la ligue sur sa plateforme.

Sorare, en retour, a dévoilé son intention d’utiliser les derniers financements pour s’étendre aux États-Unis et à de nouveaux sports, embaucher plus de personnes et investir dans des campagnes de marketing pour gagner plus de visibilité à travers les continents. On devrait donc s’attendre à plus d’annonces de partenariats avec des organisations sportives professionnelles à l’avenir, et non seulement dans le domaine du foot.

Le potentiel d’extension est donc énorme.

Cartes à collectionner

Contrairement au Bitcoin qui n’est pas nominatif, les cartes de jeu échangées sur Sorare appartiennent personnellement aux joueurs. Elles sont validées via la blockchain et leur valeur peut augmenter ou diminuer au fil du temps. C’est pourquoi les joueurs achètent et vendent souvent des cartes d’autres joueurs.

Pour l’instant, Sorare ne prend pas de commission sur les transactions de joueur à joueur, mais c’est une source de revenu qui pourrait être envisagée avec le temps. Il existe d’ailleurs des sites web tiers qui servent de plateforme pour les échanges de cartes entre joueurs. Donc le trading des cartes virtuelles va bien au-delà de la plateforme de Sorare.

Et les volumes des transactions sont importants. En chiffres, il y a actuellement 600’000 utilisateurs enregistrés et 150’000 utilisateurs qui achètent une carte ou composent une équipe chaque mois sur la plateforme de Sorare.

L’équivalent de 150 millions de dollars de cartes a été échangé sur la plate-forme depuis janvier. Les ventes ont été multipliées par 51 entre le deuxième trimestre 2020 et le deuxième trimestre 2021 et les revenus de Sorare ne devraient qu’augmenter avec un nombre croissant de fans de football attirés par l’euphorie cryptographique dans les années à venir, d’autant plus que les clubs de football eux-mêmes jouent le jeu!

Un écosystème en croissance

Les clubs de football prestigieux se sont également fait emportés par la folie cryptographique. Certains d’entre eux ont déjà commencé à émettre les soi-disant fan tokens à leurs fans. C’est un nouveau moyen de financement, et c’est supporté par les supporteurs.

Ainsi, les clubs de football européens de prestige permettent désormais aux détenteurs de fan tokens de recevoir certains avantages et de voter sur des décisions de club, pour la plupart mineures.

Mineures ou non, il y a peu de moyens qui pourraient rivaliser avec le niveau d’inclusion que les fan tokens offrent aux fans concernent les décisions du club. C’est donc peu étonnant que les fans de football soient progressivement attirés par l’univers crypto.

Ce lien fort entre le football, le basketball, les jeux numériques et les crypto-monnaies crée une bonne synergie et une excellente dynamique pour une croissance future des jeux sur la blockchain. Il ne fait aucun doute que les actifs numériques s’étendront à d’autres sports et à d’autres zones géographiques. Et le type de services qui pourrait être offert aux fans est infini. Le concurrent de Sorare, Dapper Labs, a déclaré qu’il prévoyait d’investir une partie de l’argent levé récemment dans de nouvelles expériences, comme des voyages offertes aux fans pour de grands jeux par exemple.

Financement impressionnant pour un jeu quelque peu familier

Lors de sa levé de fond de la semaine dernière, Sorare a amassé 680 millions de dollars dans une injection de liquidités exceptionnelle dirigée par SoftBank. Atomico, Bessemer Ventures, IVP, D1 Capital et Eurazeo ont également investi afin d’élargir leur participation à la blockchain et au marché du NFT pour ne pas rater ce virage technologique.

Le marché de NFT a certainement un futur prometteur, sachant que de nombreux produits migrent désormais vers les plateformes numériques, l’art et les jeux étant les principales industries pour les NFT.

Aussi, Sorare propose un service que les gens comprennent, et qui va au-delà du simple but de collectionner une pièce numérique comme c’est le cas pour l’industrie de l’art. Ce qu’offre Sorare est la version numérique des jeux de fantasy football avant que la blockchain ne devienne si populaire.

Les cartes virtuelles Sorare ont ainsi le pouvoir de familiariser les personnes ordinaires avec la blockchain et les NFT, ce qui devrait aider la technologie blockchain à prendre plus d’ampleur, et ouvrir la voie à l’extension des services à de nouveaux domaines au-delà du sport.

L’argent afflue vers les start-ups crypto

Sorare atteint une valorisation de 4,3 milliards de dollars suite à son dernier tour de financement, ce qui en fait de loin la société technologique privée la plus valorisée en France et l’une des plus grandes start-ups en Europe.

Et la fête n’est pas finie. Il existe un intérêt très important pour les start-ups de crypto et de blockchain, qui ont enregistré un afflux impressionnant de 19 milliards de dollars en 2021.

Nous assisterons probablement à une nouvelle croissance exponentielle à mesure que les offres de produits blockchain s’étendront à de nombreux autres domaines.

2021.09.29.FlowBank crypto venture capital
Figure 2 : Flux de capital dans les crypto et startups sur blockchain (source : Pitchbook / CNBC)

Chouette, mais risqué

Néanmoins, tout n’est pas rose. La crypto-monnaie et l’espace NFT restent nouveaux et méconnus de nombreux investisseurs et les risques sont proportionnels à l’énorme potentiel de croissance qu’offre le secteur.

Le fait que la blockchain et les NFT soient en plein essor ne signifie donc pas qu’il s’agit d’un investissement sûr. Les investisseurs doivent prendre en compte le risque de spéculation massive et de volatilité sur ces marchés à peine réglementés.

Un des risques concernant les NFT est la faible liquidité de ce marché, du fait que les cartes sont uniques et doivent trouver un acheteur intéressé par une carte en particulier qui est mise en vente. La faible liquidité peut donner lieu à une forte volatilité de prix et une longue période de trading.

De plus, les nouvelles d’abus, de fraude et de hacking sur la blockchain ne sont pas rares et la maigre réglementation de ce marché offre peu de protection aux investisseurs pour l’instant.

Et bien sûr, le plus grand risque reste l’éventuelle faillite d’une société qui émet les NFT. Si une start-up qui a émis des NFT cesse ses activités et cesse d’héberger ses cartes numériques ou ses œuvres d’art, les acheteurs pourraient se retrouver avec des jetons pointant vers des fichiers qui n’existent plus. Donc vaut mieux faire une bonne “due diligence” avant de se lancer dans cette aventure, qui semble pourtant offrir un avenir prometteur!

 

Rendez-vous sur www.flowbank.com