Une semaine chargée pour COMPASS

Olivier de Berranger

L’actu

Le leader de la restauration collective a publié par anticipation ses résultats pour le premier semestre 2020 (exercice décalé à septembre) et lancé une augmentation de capital de 2 milliards de livres sterling, saluée par le marché.

 

Notre analyse

Enguerrand Artaz

Les chiffres annoncés sont légèrement meilleurs qu’attendus avec un chiffre d’affaires en hausse de +1,6% en organique, à 12,6 milliards de livres, et un résultat opérationnel de 838 millions. Si l’Amérique du Nord et le reste du Monde donnent le “La” avec une croissance respective de +3,6% et +3,1%, l’Europe est à la traîne, en baisse de 4,3%. Les premiers effets des programmes de réduction de coûts se font ressentir avec 500 millions économisés en avril (450 précédemment) permettant de préserver un peu mieux les marges.

Malgré un bilan confortable avec une position de liquidités de 3 milliards de livres fin avril, COMPASS a annoncé une augmentation de capital de 2 milliards-11% de la capitalisation -un peu surprenante compte-tenu de la consommation réduite de liquidités du groupe (autour de 150 millions par mois). Le groupe, qui peut tenir deux ans et demi sans difficulté avec sa trésorerie disponible, estime revenir sur des niveaux d’endettement entre 1 fois et 1,5 fois dette nette/EBITDA d’ici 2022.

 

En conclusion

Motivé par sa volonté de sortir plus fort de la crise, le management pourrait également avoir une idée derrière la tête. Les rumeurs font état d’un possible rapprochement avec ELIOR, dont la capitalisation boursière atteint 860 millions d’euros. Un deal qui pourrait avoir du sens dans une industrie où prévaut la logique de taille.

 

Rédaction achevée le 22.05.2020


Les informations communiquées sont le résultat de recherches internes réalisées par l’équipe de gestion dans le cadre de son activité de gestion d’OPC et non d’une activité d’analyse financière au sens de la réglementation.

Cette analyse est fondée sur la base des meilleures sources en notre possession et issues d’informations publiques. Elles n’engagent aucunement La Financière de l’Echiquier et ne sont pas constitutives d’un conseil en investissement