INFINEON TECHNOLOGIES: une performance résiliente

Olivier de Berranger, CIO, LFDE

L’actu

Le fabricant de semi-conducteurs a dévoilé de solides performances lors de la publication de ses résultats annuels. Des résultats supérieurs aux attentes, malgré une année marquée par la crise du covid-19.

 

Notre analyse

Le fabricant allemand de puces électroniques clôt son année fiscale 2020 avec un chiffre d’affaires en hausse de 21% soit 2,49 milliards d’euros sur le dernier semestre. La marge d’exploitation ajustée progresse elle aussi de 0,1 point à 15,2%, dépassant de 60 points de base le consensus.

Le groupe profite du rebond de l’automobile et de l’électrification accrue du secteur. Sa croissance est tirée par l’augmentation des ventes et de la marge de sa division “Power & Sensor Systems” capteurs et amplificateurs audio. Ces dernières ont augmenté de 19% s’élevant ainsi à 759 millions d’euros (738 millions attendus). De même, la marge d’exploitation ajustée est passée 23,9% à 27,5% en un an. Le groupe doit, par ailleurs, 25% de ses revenus au fabricant américain CYPRESS SEMICONDUCTOR acquis en avril 2020 pour 9 milliards d’euros, et dont les synergies de revenus et de coûts se matérialisent actuellement.

Concernant l’exercice 2021, le groupe allemand table sur un chiffre d’affaires de 10,5 milliards d’euros, soit une hausse de 23% qui s’expliquerait pour moitié par la croissance du segment automobile. La marge d’exploitation ajustée visée devrait s’établir, quant à elle, à 16,5%.

 

Conclusion

Les performances du premier semestre 2021 de l’un des leaders mondiaux des semi-conducteurs s’inscrivent dans la lignée de l’an passé. Les ventes devraient atteindre 2,5 milliards d’euros, soit 3,5% au-dessus du consensus. Toutefois, le groupe allemand reste prudent pour l’année à venir dans un contexte macroéconomique complexe.

 

Rédaction achevée le 13/11/2020


Les informations communiquées sont le résultat de recherches internes réalisées par l’équipe de gestion dans le cadre de son activité de gestion d’OPC et non d’une activité d’analyse financière au sens de la réglementation.

Cette analyse est fondée sur la base des meilleures sources en notre possession et issues d’informations publiques. Elles n’engagent aucunement La Financière de l’Echiquier et ne sont pas constitutives d’un conseil en investissement