ELIOR : un premier trimestre rassurant

Enguerrand Artaz, Analyste Cross Asset, La Financière de l’Echiquier

L’actu

Le groupe français de restauration démarre sur une bonne note son exercice 2018-2019 en publiant des chiffres du premier trimestre en ligne avec les attentes et en confirmant ses objectifs.

 

Notre analyse

La croissance organique du groupe atteint +1,8%, légèrement au-dessus des attentes. Elle est principalement tirée par l’activité de concession, en croissance de +6,7%, tandis que l’activité de restauration collective ne progresse que de +0,2%. La croissance du chiffre d’affaires des activités de restauration collective est essentiellement externe, conséquence directe du plan de restructuration «ELIOR Group 2021», qui consiste à recentrer l’activité sur des contrats plus rentables.

Cela implique une sortie volontaire de contrats publics en Italie et au Royaume-Uni, peu rentables, et un développement des contrats aux Etats-Unis. Malgré l’impact des manifestations, le chiffre d’affaires des concessions est stable en France, tandis qu’il est en hausse en Espagne et au Portugal. La croissance organique du segment international est particulièrement solide (+10,8%) grâce à la hausse du trafic autoroutier, à l’ouverture de nouveaux points de vente et à la fin des travaux de rénovation aux Etats-Unis.

 

En conclusion

Après une année 2018 compliquée, qui a vu le titre ELIOR chuter de plus de 20%, ces chiffres ont été reçus positivement par le marché. Les investisseurs semblent rassurés par la mise en œuvre du plan de restructuration qui permet de maintenir la marge d’EBITA stable à 4,3% et d’assurer la croissance des flux de trésorerie.

Par ailleurs, le management aurait reçu de nombreux signes d’intérêt pour son activité de concessions (AREAS), valorisée entre 1,5 et 2 milliards d’euros. Dans l’optique d’une cession de cette activité qui cristalliserait une partie de la valeur, nous conservons nos positions dans Echiquier Agressor et Echiquier Value Euro ainsi que dans les fonds diversifiés.