La pénurie de semi-conducteurs accélère le dynamisme de l'industrie, qui affiche aujourd'hui un fort taux de croissance annuel de 17,8%. Suite aux performances exceptionnelles du secteur, les valorisations sont assez élevées. Les investisseurs peuvent-ils encore espérer des hausses? Oui, à condition d'être sélectif et de se concentrer sur la croissance à prix raisonnable. Une approche GARP permet d'identifier encore du potentiel sur le segment des petites et moyennes capitalisations.

Par Guillaume Chieusse, Gérant du fonds ODDO BHF Active Small Cap et Responsable du pôle Gestion Active

 

ODDO BHF AM - Guillaume ChieusseLes ventes mondiales de semi-conducteurs pour mars 2021 ont été publiées début mai par l’association World Semiconductor Trade Statistics. En moyenne mobile sur trois mois, elles s’élèvent à 41 milliards de dollars, ce qui représente une croissance annuelle de 17,8%, une accélération par rapport au niveau de février (14,4%).

Une pénurie mondiale de semi-conducteurs ébranle l’industrie manufacturière du monde entier. Nous manquons de puces qui sont essentielles pour alimenter les centres de données, les voitures électriques et d’innombrables appareils numériques. Malgré l’impact négatif de cette pénurie, notamment sur le secteur de l’automobile, nous pensons que cette tendance continuera à stimuler la croissance, à offrir une visibilité, un pouvoir de fixation des prix ainsi que de bonnes perspectives de marge pour l’industrie des semi-conducteurs en général.

Qui est touché par cette pénurie?

La crise de l’approvisionnement en puces, provoquée par les fluctuations de la chaîne d’approvisionnement et la forte hausse de la demande, a principalement touché les constructeurs automobiles, mais pénalise également d’autres industries, comme les fabricants d’ordinateurs personnels, les producteurs de smartphones et l’automatisation en général. À l’heure actuelle, les constructeurs automobiles devraient perdre des milliards d’euros en raison des pénuries et des contraintes de production. Les puces sont principalement utilisées dans les nouveaux véhicules pour des composants tels que les freins, la direction assistée et les systèmes d’info-divertissement. Elles sont, pour ainsi dire, le cerveau de presque tous les appareils électroniques modernes.

Quelle est l’origine de cette pénurie?

La pandémie en est la principale cause, mais les raisons sont multiples, selon notre analyse:

  • Les arrêts de production à l’échelle mondiale ont provoqué le gel de la production et l’épuisement des stocks.
  • La demande d’électronique a explosé, ce qui a accru la concurrence entre les géants de la technologie et les constructeurs automobiles pour un nombre décroissant de puces.
  • Les constructeurs automobiles ont sous-estimé la demande au deuxième trimestre de 2020 et ont diminué la production, ce qui a creusé encore le déséquilibre.
  • Le coût du silicium a considérablement augmenté en raison de la production en masse des vaccins COVID-19 ; le silicium nécessaire à la fabrication des flacons est le même que celui utilisé pour la fabrication des puces et des ordinateurs personnels.
  • Les fabricants passent des commandes de puces auprès de plusieurs usines simultanément car ils ne sont pas sûrs que les commandes soient honorées. Cela complique encore l’approvisionnement.
  • Il faut compter en moyenne deux ans aux “Fabs”, ou fonderies, entre le lancement et la production des premières plaquettes. De plus l’expansion des capacités est très couteuse.

Après une croissance des ventes de semi-conducteurs de 6,5% en 2020, le consensus prévoit une croissance élevée à deux chiffres en 2021 ainsi qu’une croissance élevée à un chiffre en 2022. La phase de normalisation (croissance d’environ 7-8%) est attendue au second semestre 2021 ou en 2022, mais personne ne s’engage vraiment. Les problèmes de pénurie n’ont pas été résolus. Ils ont même été exacerbés par une confluence de facteurs tels que le blizzard du Texas, le tremblement de terre du Japon, l’incendie de Fabs chez Renesas. En outre, si la sécheresse actuelle à Taïwan persiste, elle pourrait devenir un problème en mai/juin si la mousson est faible. Selon le rapport d’Exane BNP Paribas sur les semi-conducteurs d’avril 2021, toutes les sources indiquent que la rareté persistera jusqu’à la fin de l’année.

Nous pensons qu’une gestion active de petites capitalisations permet de tirer parti des tendances mondiales tout en sélectionnant des sociétés plus locales, plus petites et souvent peu connues. La souplesse d’une approche GARP ( Growth At Reasonable Price) au lieu d’un style plus rigide growth ou value a procuré de très bonnes performances en 2020 et cela devrait se poursuivre en 2021.

Suite aux performances exceptionnelles du secteur des semi-conducteurs, les valorisations sont assez élevées, mais nous continuons à trouver un potentiel de croissance dans certains équipementiers qui fabriquent des machines sur des parties de la chaîne de valeur, comme l’allemand PVA TePla AG, le néerlandais ASM International NV et le belge BE Semiconductor Industries.

Un autre exemple dans le segment des petites capitalisations est X-FAB Silicon Foundries, un groupe de fonderie de semi-conducteurs, spécialisé dans la fabrication de circuits intégrés analogues et à signaux mixtes pour les sociétés de semi-conducteurs sans usine. Ou encore Elmos Semiconductor, une entreprise allemande qui fournit des circuits intégrés spécifiques à une application (ASIC) pour l’automobile, avec des applications telles que la mesure de distance par ultrasons, la lumière ambiante et les IHM (interfaces homme-machine) intuitives.

ODDO BHF Active Small Cap est investi dans l’industrie des semi-conducteurs depuis de nombreuses années, avec une exposition ayant atteint jusqu’à 10-12% du fonds. Aujourd’hui, cette exposition compte pour environ 6%. Elle était plus élevée au début de l’année, alors que le fonds tenait encore une participation de 3% dans Dialog Semiconductor, un fabricant de puces et fournisseur d’Apple.

Début février, Dialog Semiconductor a été racheté par la société japonaise Renesas avec une prime de 20%. Comme cette prime, en plus de la très bonne performance avant l’offre, correspondait à notre objectif de prix, nous avons vendu le titre, que nous détenions dans notre portefeuille depuis longtemps.

 

A propos du fonds ODDO BHF Active Small Cap

  • Une expertise reconnue: ODDO BHF a développé un savoir-faire spécifique sur l’analyse des petites capitalisations européennes. L’équipe de gestion est dirigée par Guillaume Chieusse, qui a plus de 20 ans d’expérience.
  • Un processus d’investissement qui a fait ses preuves: L’équipe de gestion identifie des valeurs de croissance au sein de thèmes et de secteurs porteurs en se basant sur l’approche GARP (Growth at Reasonable Price).
  • Une approche purement «bottom-up» basée sur la sélection de valeurs: les décisions d’investissement sont basées sur une analyse fondamentale rigoureuse en utilisant des outils et des modèles propriétaires. Cette approche permet de sélectionner les entreprises qui se focalisent davantage sur l’innovation.
  • Un portefeuille construit pour capter la dynamique du marché: L’équipe tient compte de la dynamique dans ses décisions d’investissement et prend en considération la révision potentielle à la hausse de la croissance des revenus et des bénéfices, un changement de recommandation des analystes, etc.

Plus d’informations sur le fonds

 

Aucune des entreprises susmentionnées n’est visée par une recommandation d’investissement.

*Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

 


RISQUES
Les risques auxquels le fonds est exposé sont les suivants risque de perte en capital, risque actions, risque lié à la détention de petites et moyennes capitalisations, risque lié à la gestion discrétionnaire, risque de liquidité des actifs sous jacents, risque de taux, risque de crédit, risques liés à l’engagement dans des instruments financiers à terme, risque de contrepartie, risques liés aux opérations de financement sur titres et à la gestion des garanties et, à titre accessoire risque de change et risque pays émergents.

Ce document, à caractère promotionnel, est établi par ODDO BHF ASSET MANAGEMENT SAS. Sa remise à tout investisseur relève de la responsabilité exclusive de chaque distributeur ou conseil.

L’investisseur potentiel doit consulter un conseiller en investissement avant de souscrire dans le fonds. L’investisseur est informé que le fonds présente un risque de perte en capital, mais aussi un certain nombre de risques liés aux instruments/stratégies en portefeuille. En cas de souscription, l’investisseur doit obligatoirement consulter le Document d’information clé pour l’investisseur (DICI) et le prospectus afin de prendre connaissance de manière détaillée des risques encourus. La valeur de l’investissement peut évoluer tant à la hausse qu’à la baisse et peut ne pas lui être intégralement restituée. L’investissement doit s’effectuer en fonction de ses objectifs d’investissement, son horizon d’investissement et sa capacité à faire face au risque lié à la transaction. ODDO BHF ASSET MANAGEMENT SAS ne saurait également être tenue pour responsable de tout dommage direct ou indirect résultant de l’usage de la présente publication ou des informations qu’elle contient. Les informations sont données à titre indicatif et sont susceptibles de modifications à tout moment sans avis préalable.

Les opinions émises dans ce document correspondent à nos anticipations de marché au moment de la publication du document. Elles sont susceptibles d’évoluer en fonction des conditions de marché et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité contractuelle d’ODDO BHF ASSET MANAGEMENT SAS. Les valeurs liquidatives affichées sur le présent document le sont à titre indicatif uniquement. Seule la valeur liquidative inscrite sur l’avis d’opéré et les relevés de titres fait foi.

La souscription et le rachat des OPC s’effectuent à valeur liquidative inconnue Le DICI (Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol) et le prospectus (Français, Anglais) sont disponibles gratuitement auprès de ODDO BHF ASSET MANAGEMENT SAS sur am.oddo-bhf.com ou auprès des distributeurs autorisés. Le rapport annuel ainsi que le rapport semestriel sont disponibles gratuitement auprès de ODDO BHF ASSET MANAGEMENT SAS ou sur le site Internet am.oddo-bhf.com ». )

Le fonds est autorisé à la commercialisation en Suisse. Le DICI, le prospectus ainsi que le rapport annuel et le rapport semestriel pour la Suisse du Fonds peuvent être obtenus gratuitement auprès du Représentant et Service de Paiements en Suisse, RBC INVESTOR SERVICES BANK, succursale de Zürich, Bleicherweg 7, 8027 Zürich, Switzerland.