La collaboration entre amLeague et l’UBP permet d’exploiter de manière innovante la création d’alpha des meilleurs gérants de la plateforme.

Par Tommaso Sanzin – Managing Director- Alternative Investment Solutions auprès de l’UBP

 

L’association de deux acteurs reconnus

L’UBP (Union Bancaire Privée) a signé dès 2018 un partenariat avec la plateforme amLeague qui crée des mandats d’investissement notionnels (paper portfolios) pour un groupe sélectionné mais compétitif de gérants actifs, souvent des investisseurs institutionnels. Ces portefeuilles notionnels sont suivis de manière indépendante, comparés de manière cohérente et classés publiquement par amLeague qui dispose ainsi d’une base de données propriétaire très intéressante des meilleures idées “buyside”. Ceci permet d’avoir un aperçu particulier des modèles de génération d’alpha et de sélection des gestionnaires participants. Pour rappel, Antoine Briant, le fondateur d’amLeague n’est pas un novice puisqu’il avait revendu en 2000 Asset Manager Ratings (AMR) à FitchRatings.

De la recherche de performance dans le secteur de la gestion de fonds…

L’alpha de la gestion active (après frais) est insaisissable. Néanmoins, il existe des preuves de son existence à court terme (<1 an) chez les gestionnaires du premier quartile. Cela dit, les biais comportementaux dans la sélection des gestionnaires – par exemple “courir après les gagnants” ou “tomber amoureux d’un gestionnaire” – aggravent généralement les choses, amenant par exemple à acheter haut et vendre bas. Cependant, un processus systématique peut aider à éviter ces biais et à identifier les gestionnaires surperformant à court terme.

Plusieurs sociétés de gestion se sont tournées ces dernières années vers des solutions smart bêta ou alternatives afin de trouver une réponse peu coûteuse à la montée en puissance de la gestion passive. Mais ces solutions n’ont généralement pas apporté les avantages de diversification promis, car elles sont corrélées au bêta traditionnel ou ont enregistré des performances réelles inférieures aux attentes.

… A la création d’indices «smart alpha»

amLeague a l’ambition d’apporter une nouvelle réponse à la recherche de l’alpha liquide: les solutions d’investissement “smart alpha”. Celles-ci conservent les bons aspects du smart bêta tels que la liquidité, la transparence et les frais fixes, mais en exploitant les idées de gestionnaires actifs. Les choix de titres sont guidés par les idées des gérants dont le portefeuille est sélectionné, tandis que les pondérations reposent sur les convictions sous-jacentes et sont totalement libres, à l’inverse des indices passifs et ETF pondérés en fonction de la capitalisation boursière.

En outre, il existe une méthodologie systématique pour sélectionner les meilleurs gestionnaires et intégrer leurs meilleures idées dans des indices investissables construits sur des règles précises. Par exemple, l’indice flagship d’amLeague, amLeague Euro 50, a pu extraire 5% d’alpha par an depuis sa création en 2011.

Enfin, l'”alpha intelligent” est plus intéressant qu’un fonds de fonds sur les plans opérationnels et pratiques, tout en bénéficiant des mêmes avantages (l’accès à de multiples idées de gestionnaires de portefeuille et à des talents cachés) tout en ne supportant pas de multiples couches de frais et en disposant des lignes de titres en direct.

L’indice amLeague Euro 50

L’amLeague EURO 50 Index® est composé de 50 actions de la zone euro avec un rebalancement trimestriel. Il est maintenu inchangé au cours du trimestre, à l’exception des opérations sur titres.
Environ 70 portefeuilles concurrents de 40 gestionnaires actifs peuvent alimenter l’indice. Les gestionnaires de portefeuille sont mesurés sur la base des résultats de leur portefeuilles amLeague, qui peuvent différer de ceux de leurs propres fonds gérés en dehors de la plateforme.

amLeague calcule les résultats de manière indépendante, applique des estimations de coûts de négociation et certifie les mesures de performance. La sélection trimestrielle des 50 titres est effectuée en examinant les positions des meilleurs portefeuilles européens en termes de surperformance ajustée au risque (bêta ajusté plus prise en compte de la tracking error) sur les 9 mois précédents.

La méthodologie systématique de l’indice amLeague EURO 50 est totalement transparente et basée sur les mêmes règles depuis 2015, mais la base de données sous-jacente est propriétaire, la capture de l’alpha étant principalement déterminée par la capacité à accéder directement aux portefeuilles des gérants participants.

UBAM Europe Market Neutral

L’UBP a lancé un produit UCITS avec une liquidité quotidienne qui réplique l’indice amLeague Euro 50 pour la jambe longue du portefeuille et le couvre d’un indice dynamique court, créant ainsi un fonds européen market neutral (avec l’euro comme devise de base).

La jambe courte est gérée selon une stratégie d’overlay propriétaire qui fournit de l’alpha sur un indice court passif en utilisant des contrats à terme et des options sur des dérivés d’indices cotés liquides ainsi que des contrats à terme à volatilité longue sur l’indice Eurostoxx 50.

Le lancement d’un fonds de capture d’alpha, neutre par rapport au marché, est motivé par deux raisons. Premièrement, les taux négatifs en euro stimulent la demande de rendements absolus, alors que les perspectives économiques et la récente volatilité justifient une certaine prudence. Deuxièmement, il existe une forte demande pour des stratégies alternatives liquides décorrélées, mais on observe un manque de produits market neutre viables sur les marchés d’actions européens (OPCVM, basés sur des devises en EUR), car certains des meilleurs sont désormais limités en capacité, tandis qu’une large majorité ont sous-performé.

La preuve par la performance

2020 a été l’une des années les plus volatiles de mémoire récente et a représenté un test important pour la stratégie. Le fonds a été en mesure non seulement d’offrir un rendement absolu très constant en euros, mais aussi d’afficher des rendements positifs pour chaque trimestre jusqu’à présent. En examinant les indices du secteur, on constate une grande dispersion entre les concurrents et de nombreux fonds ont souffert, malgré leur approche supposément décorrélée du marché. Dans ce contexte, le fonds a affiché des performances exceptionnelles par rapport à ses pairs.

En 2020, UBAM – Europe Market Neutral a réalisé un rendement de +11,2 % (EUR de classe I), se comparant très favorablement à l’indice HFRX Equity Market Neutral (couvert en EUR) et à l’indice EuroStoxx 50 (rendement total) qui ont réalisé respectivement -10,1 % et -3,2 % en 2020.

En termes de contribution annuelle, le portefeuille long a contribué positivement à hauteur de +12% (brut de frais), générant un alpha positif de +10% par rapport à la référence ajustée du bêta de l’indice Eurostoxx 50 TR. Ceci démontre la qualité de la sélection de titres par les gérants actifs de la plateforme.

Le portefeuille court a quant à lui contribué à +1% (brut de frais) sur une base absolue, mais a généré un alpha ajusté au bêta de +3%. Il est intéressant de noter que la jambe courte a été particulièrement utile en mars, lorsqu’elle a ajouté +3% d’alpha, mettant en évidence les avantages et la complémentarité des stratégies sous-jacentes.