Première mondiale: une start-up suisse émet ses actions sur la blockchain

Première mondiale: une start-up suisse émet ses actions sur la blockchain

Historique. Mt Pelerin lève le voile sur la toute première émission d’actions sur la blockchain, en reconnaissant le détenteur du token comme actionnaire au sens du droit suisse. Une révolution technologique et financière.

Ce mardi 16 octobre 2018, Mt Pelerin Group SA, start-up genevoise ambitionnant de devenir la première banque du monde construite sur blockchain, a émis numériquement ses actions sous forme de tokens sur la blockchain. Une première mondiale.

Jusqu’à ce jour, la plupart des projets blockchain ont tenté de structurer leur token comme un contrat de droit privé tentant de simuler une action, sans en être une juridiquement parlant. Une approche ayant soulevé de nombreuses problématiques et incertitudes.

L’innovation de Mt Pelerin est d’avoir réussi à faire reconnaître ses tokens comme des actions, en se basant sur l’avis de droit du Prof. Dr. von der Crone, référence suisse en la matière. Ainsi, posséder un token Mt Pelerin revient tout simplement à posséder une de ses actions. Chacun de ses détenteurs est donc un actionnaire doté de tous ses droits de vote et de dividende et est protégé par le droit suisse en tant que tel. Chaque token est ainsi liquide et librement transférable.

La réussite de Mt Pelerin est également celle du canton de Genève qui par sa position de pionnier et d’innovateur dans le domaine de la blockchain a permis la croissance rapide de cet environnement. En effet, le Registre du Commerce de Genève a accepté pour la première fois au monde des statuts de société qui stipulent que les détenteurs de tokens sont considérés comme actionnaires: ceux de Mt Pelerin.

Pour les investisseurs, cette innovation est une révolution

En effet, un investisseur d’une start-up achetant ses actions se retrouve avec un actif illiquide: sa créance est difficilement échangeable. Habituellement, le principal moyen pour l’investisseur de récupérer ses fonds consiste à attendre que la start-up fasse son «exit», ce qui peut prendre des années. Aujourd’hui, avec des actions tokénisées, la blockchain devient de facto un marché secondaire sur lequel ces dernières peuvent être facilement négociées en ligne. De plus, l’existence d’un tel marché dynamique donne à une entreprise et à ses investisseurs une valorisation instantanée de la société par le marché. En d’autres termes, des actions tokénisées permettent aux investisseurs d’acheter et de vendre presque instantanément les actions d’une société sans qu’elle doive être cotée en bourse, étape inaccessible pour la plupart des entreprises.

Consciente de la force de son innovation, Mt Pelerin l’applique à elle-même en émettant ses propres actions sur blockchain pour sa pré-levée de fonds, première étape dans l’objectif d’obtenir une licence bancaire. Elle a aussi publié en open source son «Bridge Protocol», le framework technique le plus avancé au monde d’émission conforme d’instruments financiers sur blockchain. Le but est d’aider les entreprises à prendre une longueur d’avance et à tirer parti de l’énorme potentiel des actions tokenisées, sans avoir à suivre le long et coûteux parcours qu’elle a elle-même suivi pour écrire l’Histoire.

 


Lancé à Genève à la fin 2016, Mt Pelerin a été imaginé et construit pour amener le secteur bancaire à un niveau supérieur tout en améliorant l’expérience client en exploitant la technologie de la blockchain. Tous les services offerts par les banques traditionnelles seront fortement automatisés et, par conséquent, proposés à une fraction du coût. Avec actuellement treize professionnels des secteurs financier et technique, Mt Pelerin a pour ambition d’être une banque suisse entièrement licenciée d’ici à fin 2019.

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.