Le feuilleton d’un portefeuille d’épargne (investissement) jeunesse: épisode 9

Le feuilleton d’un portefeuille d’épargne (investissement) jeunesse: épisode 9

Le mois d’octobre a été le nirvana des porteurs de mauvaises nouvelles. Trump, le pétrole, la Chine et les valeurs technologiques ont été les moteurs de la baisse des marchés.

Transactions

Aucune nouvelle transaction n’a été effectuée durant le mois d’octobre

Commentaires de marché

Les causes de cette baisse sont multiples. Parmi elles, citons les déclarations du gouverneur de la Fed et les fortes ventes dans le secteur de la technologie et la baisse des cours du pétrole. Les discours de Trump à propos de la guerre commerciale avec la Chine n’ont guère soutenu le moral des investisseurs.

Source: Bloomberg, BNP Asset Management

Les chinois voient leur croissance perdre de sa superbe au troisième trimestre et celle-ci devient la plus faible depuis 2009. Cerise sur le gâteau, le FMI revoit à la baisse ses projections de croissance mondiale.

En Europe, les tractations du gouvernement italien avec Bruxelles s’annoncent houleuses et créent un climat d’incertitude qui affecte toutes les classes d’actifs mais tout particulièrement les obligations de l’Italie.

Source: Bloombeg, BNP Asset Management

Portefeuille

Malgré un rally de dernière minute, les marchés des actions ont fortement baissé en octobre. Avec un recul de plus de 7%, le MSCI World atteint un niveau de baisse comparable à celui de mai 2012. Depuis le début de cette année, l’indice perd 5,6%. La situation est pire pour les pays émergents qui voient leurs actions mais aussi leurs devises prendre l’eau. L’indice MSCI Emerging Markets perd 17,5% en dollars depuis le début de l’année.

Dans ce contexte, le portefeuille perd du terrain. L’indice MSCI perd donc plus de 7%, en dollars comme en francs suisses. Le marché suisse tire son épingle du jeu en perdant légèrement moins de 3% grâce à ses caractéristiques défensives. Le portefeuille, grâce à ses 17% de cash, amortit la baisse et ne perd « que » 3,44%.

Performances octobre 2018

Les répartitions géographiques comme sectorielles ont relativement peu changé. Les chiffres ci-dessous sont datés du 31 octobre 2018. L’augmentation du pourcentage du cash s’explique par la baisse de tous les investissements. Nous avons maintenu une position cash même à fin octobre car nous voulons attendre que les élections américaines du 6 novembre soient passées.

Allocation géographique et sectorielle, 31 octobre 2018

Novembre

La plupart des statistiques montrent que le mois de novembre n’est généralement pas si mauvais. Les élections ne semblent pas perturber les investisseurs qui s’intéressent plus aux problèmes politiques et économiques européens. La question est de savoir si inflation il y a et si 2019 devrait voir un ralentissement économique. Dans cet environnement, toutes les théories sont dans la presse et la plupart des stratégistes vont décliner leurs attentes pour l’année prochaine.

 

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.