Il y a encore quelques semaines le stress était à son comble et tout problème n’était que problème. Aujourd’hui, tout problème a une solution et depuis que Powell s’est guéri de son obsession de monter les taux, plus rien ne semble pouvoir nous atteindre.

L’Audio du 17 janvier 2019

Alors soit, les hausses ne sont pas de l’ordre de la bulle internet de 99-2000 – si, si, y a eu une bulle internet en 1999-2000 – mais nous montons gentiment. Encore hier, les indices américains montaient calmement, tout comme l’Europe. L’Europe sauf l’Angleterre, puisque l’Angleterre n’est de toutes façons plus en Europe et que c’est plutôt le modèle « je ne sais pas ce que fais, ni où je vais, mais je le fais, ou pas, ou alors je vote, tout en sachant que ça sera NON à la fin »…

Maudet “Champion du monde”

Mais quoi qu’il en soit, mis à part l’Angleterre qui a conservé son Gouvernement de justesse après un vote de « Non-Confiance » – un peu comme Pierre Maudet – Sauf que lui c’est son parti qui lui a fait un vote de non-confiance et que depuis, il est encore plus arrogant qu’avant et il pense que c’est le peuple qui veut qu’il reste, sauf qu’il se goure – mais là n’est pas le sujet…

Donc, mis à part l’Angleterre qui baissait hier, à cause des raisons que l’on connaît, le reste montait avec une volatilité qui baisse ainsi que la confiance qui monte et les incertitudes qui se dissipent…

La Chine, encore la Chine, toujours la Chine – Dimon qui le dit

Côté Chine c’est toujours la même histoire. On n’en sait pas plus qu’hier et encore moins que demain, mais on s’accroche pour croire que ça va bien se passer et que personne n’a envie de partir dans un conflit long et impossible à résoudre. Pour ça on a l’Afghanistan et ça suffit largement.

Donc le cas de la Chine, c’est réglé, on attend juste les détails en espérant que ça soit vraiment réglé, parce que si ça part en vrille, ça va être très très moche. D’ailleurs Jamie Dimon, le patron de JP Morgan, l’homme qui a un avis sur tout et tout le temps, a parlé devant le Club Economique de New York pour dire que la relation Chine/USA était la plus importante pour ces 100 prochaines années.

Trop fort, trop loin, trop facile

Alors moi, les banquiers qui font des théories pour les 100 prochaines années, ça me fait juste mourir de rire. Et puis en plus, le gars il prend des risques inouïs, ça ne rigole pas.

Non, parce qu’il aurait pu dire : « la relation avec le Botswana et les USA est la plus importante pour les 543 prochaines années. Ça, ça aurait gonflé et puis dans 543 ans, on aurait pu ériger une statue à Dimon le visionnaire.

En supposant que le Botswana soit effectivement devenu le partenaire commercial principal des USA et que la fonte de la calotte glaciaire n’ait pas transformé l’Alaska et le Groenland en destinations balnéaires très prisées.

Bref, on a confiance. La Chine ça va bien se passer. Normalement.

Le trimestre des banques

Puis après on a les chiffres du trimestre. Globalement c’est bien, voir positif. Hier nous avons eu Goldman Sachs qui a fait un carton côté fusion et acquisitions, ce qui a compensé le reste qui n’était pas terrible. L’action de la banque qui est plus égale que les autres a pris plus de 9% durant la séance.

Bons chiffres chez Bank Of America aussi. On ne va pinailler sur les détails, mais ça devait être bon, puisque le titre prenait plus de 7%. C’est inquiétant, les banques semblent avoir fait un bon trimestre, ils ne nous avaient plus habitué à des scores comme ça lors des publications trimestrielles. On notera le patron de Bank Of America qui a déclaré que dans sa banque, le comportement des clients laissait entrevoir une économie solide et des consommateurs qui consomment.

Il faut dire qu’hier c’était la journée des banquiers visionnaires.

Mais pas que

En revanche côté retail c’est moins glamour, ça rigole un peu moins et il semblerait, sans vouloir faire le visionnaire justement, que le secteur est en train de passer au travers d’une période un peu compliquée. Hier la preuve en était encore donnée avec Nordstrom.

Au passage on notera que Ford a raté son trimestre et que le Beige Book corroborait les déclarations de Brian Moynihan, CEO de Bank Of America ; l’économie semble solide.

Bons chiffres également chez Charles Schwab, sans oublier First Data Corp qui prenait 21%. Pas parce qu’ils ont réalisé un bon trimestre, juste parce qu’ils se sont fait racheter par Fiserv.

Pour le reste, l’Europe suivait les USA, comme d’habitude et l’Angleterre baissait parce que BREXIT, vote de non-confiance, machin tout ça…

Le reste

Le pétrole est à 51.98$ et baissottait de quelques poussières, l’or est à 1291$. Ce matin, malgré que la Justice Américaine attaque Huawei pour avoir « volé » des secrets technologiques aux USA, les marchés asiatiques sont relativement calmes. Le Japon recule de 0.16%, pendant que Hong monte de la même chose et que la Chine monte 2 fois plus.

Pour les nouvelles du jour, le patron de Black Rock pense que le marché a « bottomé » et que si le problème chinois se règle comme prévu, on devrait voir un retour progressif de la confiance – contrairement au parlement britannique – en revanche, d’autres experts sont dubitatifs, estimant que le potentiel de hausse pour 2019 se limite à 2750, soit 100 points plus haut.

Au revoir Monsieur Bogle

Si c’est vrai, il est fort possible que cette année soit ennuyante au possible et qu’elle va nous forcer à bosser pour trouver les secteurs qui sortent du commun et qui ne se contentent pas de monter de 4% en 2019. Si l’on en croit les experts, il ne suffira pas d’acheter un tracker et de s’asseoir dessus jusqu’à Noël.

C’est un mauvais hommage à Jack Bogle, fondateur de Vanguard et père du « passive investment » – lui qui est mort hier à 89 ans. Il laisse un peu plus de 5 milliards sous gestion et une citation qui restera dans les mémoires : « Ne cherchez pas l’aiguille dans la botte de foin, achetez TOUTE la botte foin »…

Analogie parfaite pour expliquer que ça ne sert à rien de chercher L’ACTION qui va doubler, il suffit juste d’acheter un indice qui la contient. Ce qui est discutable mais là n’est pas la question. Il est mort et on ne contredit pas les morts. Enfin, pas tout de suite.

Le “reverse MERGER”

En Allemagne le Ministre des Finance se lance dans les mergers, fusions et acquisitions, puisqu’il vient de demander aux régulateurs de se pencher sur les conséquences d’un rapprochement Deutsche Bank/Commerzbank. Ça c’est la finance 2019.

Avant on fusionnait et ensuite on demandait au régulateur si on pouvait le faire. Si on ne pouvait pas le faire on corrompait le régulateur, le Ministre et les politiciens nécessaires et on fusionnait quand même.

Maintenant c’est le Ministre qui regarde si ça peut le faire et ensuite, il va demander sa comm à l’entreprise parce que c’est quand même grâce à lui que c’est possible.

Changement de paradigme politique

On vit une époque entrepreneuriale formidable. Nos politiques ont des idées, ils sont pro-actifs et cherchent des solutions. Souvent pour eux, mais ils cherchent. Regardez Maudet, plus on essaie de le virer, plus il devient arrogant et bientôt ça va être de notre faute s’il est parti en vacances aux frais de la princesse et qu’il a menti et qu’il a n’a pas déclaré ce qu’il devait déclaré…

Et le plus beau à la fin, c’est qu’il va à partir à la retraite à vie aux frais du contribuable. Et au passage, son parti va se faire démolir aux prochaines élections locales, mais lui il a été entrepreneur, il a pensé à son cul d’abord et il est pro-actif.

Dis papa, Comment on écrit “Brègzit” ???

Autrement on parle du BREXIT, de Theresa May qui est toujours là, comme Maudet, du BREXIT, de l’isolation de l’île s’ils ne trouvent pas un accord, du BREXIT, du BREXIT et du BREXIT… Moi, ce qui me fait peur, c’est que quand ça sera fini, le BREXIT, on va parler de quoi en Angleterre ? Mis à part du championnat de foot ??

Il y a aussi CNBC qui mentionne le fait que trouver un accord avec la Chine est important. Du journalisme de haut-vol. Dans le Barron’s, on fait 12 pages d’hommage à Jack Bogle et on place au passage que depuis hier, le Shutdown est devenu plus couteux que le mur lui-même et c’est tout de la faute des Démocrates.

Pour ce qui est des chiffres économiques nous aurons CPI en Europe, Housing Starts, Jobless Claims et Philly Fed aux USA. Sur le sujet des trimestriels nous aurons American Express, Morgan Stanley, NetFlix – attention à NetFlix, en hausse de 50% depuis le 21 décembre… y a intérêt à scorer du lourd after close ce soir. Il y aura aussi Sage et Taiwan Semis.

Les futures sont en baisse de 0.29%. Probablement à cause de l’histoire Huawei. Pour le reste ; tout va bien jusque-là…

Et pour terminer : Jean-Sylvain Perrig

Aujourd’hui nous avons le plaisir de vous proposer un article de Jean-Sylvain Perrig, que nombre d’entre vous connaissent certainement. Que vous DEVEZ connaître et si vous ne le connaissez pas, j’ai son numéro de portable à disposition sur demande. Jean-Sylvain nous livre son analyse des performances plutôt décevantes réalisées par les professionnels de la gestion l’an passé, sur base des chiffres de Performance Watcher (un autre site que je vous invite à découvrir si vous ne le connaissiez pas déjà).

Vous trouvez l’article sous le titre :

“La gestion de fortune privée au temps de la transparence et résultats pour 2018” … il vous suffit de “scroller down”… comme on dit chez les geeks…

Voilà. Je crois que nous en sommes au point où il est temps de se dire au revoir et à demain. Passez une excellente journée dans l’intervalle.

Thomas Veillet
Investir.ch

“La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler !”

Coluche