La Tech nous sauve la journée alors que l’excuse de la Chine tourne vinaigre (de riz)

La Tech nous sauve la journée alors que l’excuse de la Chine tourne vinaigre (de riz)

Quand on regarde la séance d’hier, on a un peu l’impression de regarder Sylvester Stallone dans Cliffhanger. Le mec il est accroché à la paroi et ne veut pas lâcher.

L’Audio du 25 janvier 2019

Pourtant ça commence à sentir le roussi sur deux trois trucs quand même. Bon, la bonne nouvelle c’est que la Techno semble de retour et nous offre son soutien. La mauvaise c’est que la méthode Coué liée aux négociations avec la Chine semble quand même montrer ses limites.

Big Trouble in Little China

La Chine. Non, parce que je pense quand même que vous vous souvenez que le marché est remonté des gorges de l’Enfer principalement parce que l’on s’attendait à que les négociations entre Chinois et Américains se terminent sur un Happy End, parce que, je cite : « les Chinois n’ont pas d’autre choix que de négocier parce que leur économie elle est toute pourrie »…

Je schématise un peu, mais c’est tout de même l’articulation du rebond qui dure depuis le 22 décembre.

Et si ?

Sauf que ce que la question que personne ne se pose, c’est : « et qu’est-ce qui ce passerait si la Chine et les USA ne trouvent pas d’accord et si Trump augmente les taxes sur les marchandises chinoises à 25% et que les Chinois ne se laissent pas faire et surtaxent les produits américains qui sortent de chez eux, sans compter qu’ils interdisent à la vente certains produits chez eux… Hein ? Qu’est-ce qu’il se passerait ???

Oui, je suis d’accord avec vous, vaut mieux ne pas y penser.

Coup “moins sûr”

Toujours est-il que depuis 48 heures on se demande si le « coup sûr » au sujet des négociations n’est pas en train de s’étioler un poil et que l’on est plus en train de s’accrocher à la paroi avec les ongles et qu’il y a déjà trois doigts sur dix qui ont lâché et, sans compter que les deux auriculaires ne servent pas à grand-chose. Un peu comme le département de Maudet et Maudet lui-même.

Des kilomètres et des miles – mais ça reste loin

Nous voici donc dans une situation bien délicate, surtout depuis que Wilbur Ross, le Secrétaire au Commerce de Trump a déclaré que les Chinois et les Américains étaient à des « kilomètres et des kilomètres de trouver un accord »…

En fait il a dit « des Miles et des Miles », mais pour des raisons de compréhension et de traduction, j’ai tout ramené en kilomètres… Mais je pense qu’au-delà du sens, il faut surtout comprendre que l’on n’est pas encore sorti de la gonfle et que l’accord Sino-Américain est loin, mais alors très loin d’être un « done deal » comme on nous le vend depuis un mois.

Xilinx plus près de toi mon Dieu

Heureusement, hier les publications trimestrielles ont été suffisamment bonnes pour soutenir le marché – je pense entre autres aux compagnies aériennes qui ont montré une belle santé. Mais surtout à la Tech qui faisait carton plein. Les chiffres publiés mercredi soir par Lam Research, Texas Instruments et Xilinx ont plus au moins sauvé le monde en général et le Nasdaq en particulier.

18% de hausse pour Xilinx quand même. Des nouvelles qui tiraient tout le secteur des semi-conducteurs. Chose qu’il va falloir remettre au clair ce matin, puisqu’hier soir Intel a publié des chiffres pas terribles et des attentes encore moins terribles et que Western Digital a raté son trimestre, les deux titres chutaient respectivement de 7 et 5% after close.

Mais ceci mis à part, compte tenu des déclarations kilométriques de Wilbur Ross et du discours digne d’un dépressif de Mario Draghi sur le sujet de l’Europe, on peut largement se féliciter de terminer la séance en hausse.

Draghi sous Prozac

Oui, la BCE n’a pas monté les taux et Draghi a dit que les perspectives étaient dans le « downside » – je ne suis pas linguiste, mais ça ne me paraît pas terrible. Alors on a connu des discours plus joyeux de la part de la BCE. Sans compter que l’Allemagne a révisé ses perspectives de croissance à 1% pour 2019, ce qui dénote avec les 1.8% attendus précédemment.

On pourra dire ce qu’on veut, mais la Chine croit moins que ce qu’elle croissait avant, mais elle ralentit quand même moins que la Mannschaft.

Bref, hier on est monté, mais on a quand même l’impression que l’on a perdu trois réacteurs sur les quatre qui nous boostaient la hausse. Ça risque quand même de se compliquer.

Pendant ce temps le pétrole remontait à 53.83$ et l’or à 1287$.

L’Asie qui surfe la vague

Ce matin l’Asie est en hausse. Ils sont en train de « rider la vague de la tech » selon les médias de la nuit. Pas celle d’Intel, mais ça monte quand même. Le Japon est en hausse de 1%, Hong Kong de 1.32% et la Chine de 0.66%. La Chine qui ne baisse plus et qui va être le marché de l’année à ce rythme-là…

Dans les nouvelles du jour, on va beaucoup parler des chiffres d’Intel qui ne sont pas terribles, de leur Cloud qui ne donne plus vraiment de pluie et de leurs perspectives qui donnent envie de s’ouvrir les veines avec un couteau à beurre.

10’000 calories le litre

On va aussi parler des chiffres de Starbucks qui étaient mieux que les attentes hier soir. Le titre prenait 3% after close. Comme quoi vendre du Caffe Latte Macchiato au prix du litre de Chanel N°5 c’est un business plan qui fonctionne plutôt pas mal. L’avantage du Latte Macchiato, c’est que tu en bois un le lundi, niveau calories, tu es servi pour la semaine.

C’est grave docteur ?

Dans les trucs qui sont un peu angoissants ce matin, il y a le Venezuela où c’est un beau bordel et que ça commence presque à ressembler à la France. Il y a aussi les aspects « déprimants » du discours de Draghi hier ; l’Europe va mal et on est en train de s’en rendre compte, mais pendant ce temps cet abruti de Moscovici pense que la Suisse n’a pas d’autre solution que de rejoindre l’Europe… Plutôt s’arracher les ongles à la pince à épiler que rejoindre l’Europe, mais c’est une vision personnelle.

Et puis on terminera avec un bilan intermédiaire de Davos qui semble de plus en plus déprimant. L’année prochaine le WEF devrait être sponsorisé par Prozac, Séropram, Surmontil et Fépalcon.

Georges 007 Soros

Georges Soros était aussi de sortie hier soir à Davos. Il est venu en train et en calèche tirée par des chevaux, pour ne pas polluer et nous a parlé de sa théorie du complot et de Ô combien Xi Jinping est méchant et que les USA et la Chine sont en pleine guerre froide et que ça pourrait tourner en guerre tout court.

C’est chouette ça, ça veut dire que les scénaristes du prochain James Bond ont déjà la moitié de l’intrigue dans la poche, reste à trouver quels gadgets on va mettre dans la prochaine DB11, la livrer à Shanghai et c’est tout bon.

Au passage, même si ça n’est pas en direct sur CNBC, plusieurs bateaux militaires américains se sont rapprochés de Taïwan. C’est fou… Y a trois jours on était au bord de choisir les alliances selon le marché et là… pouf.. la guerre mondiale dans trois semaines.

Christine… que ferait-on sans elle ?

Christine Lagarde est aussi monté skier à Davos et elle a dit que si la Chine continuait à ralentir et que si ce ralentissement est rapide, ça va devenir un sacré problème. Elle a aussi ajouté que l’eau, ça mouille, que le feu ça brûle et qu’escalader l’Everest en string, c’est pas très prudent. Pendant ce temps, Guy Parmelin a parlé de l’huile de palme à Davos et de combien de tartines de Nutella il a mangé à l’hôtel le matin.

Pas réussi à mettre la main sur son discours sur Youtube, mais si c’était en anglais il a du le faire dans les vestiaires du SPA de l’hôtel, là où c’est pas filmé, histoire de ne pas laisser de traces.

Shut the f….. up

Pour le reste, le Sénat américain a refusé un deal pour stopper le Shutdown et les analystes estiment que ça va commencer à faire mal à l’économie US à partir de la semaine prochaine. Ils n’ont pas encore suffisamment affiné leurs spreadsheets excel pour donner l’heure exacte. Selon Kudlow, l’ami de Trump qui sait tout sur l’économie, à ce rythme-là, la croissance du premier trimestre 2019 pourrait être proche de zéro.

Mieux que la Chine et l’Allemagne réunies – en terme de ralentissement – Make America Great Again.. !!!!

Tout ça pour un mur.

Côté chiffres économiques il y aura l’IFO en Allemagne qui sera pourri et après on se concentrera sur les chiffres du trimestre. Pas grand-chose à se mettre sous la dent aujourd’hui, puisque c’est vendredi et que les gros morceaux arriveront la semaine prochaine.

Moi je vous souhaite un très bon week-end et je vous retrouve la semaine prochaine. Normalement. Sauf si les USA ont attaqué la Chine entre deux. On ne sait jamais, si Trump s’ennuie ce week-end…

Thomas Veillet
Investir.ch

« Ah, mon Dieu, c’était donc pas assez que les hommes soient mortels ? Pourquoi les avoir faits si cons ? »

Frédéric Dard

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.