D'après les dernières estimations disponibles de l'Agence internationale de l'énergie, près de deux milliards de climatiseurs sont utilisés cette année dans le monde.

Deux marchés concentrent actuellement la majeure partie de la demande mondiale. Il s’agit de la Chine et des États-Unis, qui hébergent à eux deux plus de la moitié du stock total. Selon les estimations, l’ensemble des climatiseurs et ventilateurs de la planète représentent environ 10% de la consommation mondiale d’électricité.

Poussée par des facteurs tels que le réchauffement climatique et la démographie, la demande mondiale en climatisation est amenée à exploser au cours des décennies à venir. Comme le montrent les projections de l’AIE, le nombre de climatiseurs dans le monde devrait augmenter de plus de 50% durant les dix prochaines années, avant de dépasser le cap des quatre milliards d’unités à l’horizon 2040. Les marchés qui vont connaître les croissances les plus fortes au cours de cette période sont l’Inde et l’Indonésie, où il est prévu que le nombre de climatiseurs en service soit multiplié respectivement par quinze et par huit entre 2020 et 2040.

Si ces chiffres sont une bonne chose pour les fabricants de climatiseurs et le bien-être des populations vivant sous des climats chauds, la question de la demande énergétique associée à l’utilisation des ces installations pose en revanche un véritable défi technologique et environnemental.

Cette problématique a d’ailleurs été encadrée dans le canton de Genève par l’article 13 H du règlement d’application de la loi sur l’énergie (L 2 30.01) qui précise les critères et les modalités d’obtention d’une autorisation pour installer un climatiseur dans un logement privé.

Heureusement que le Service cantonal de l’énergie fournit d’excellents conseils afin de se protéger de la chaleur sans avoir recours à cette climatisation tellement néfaste pour l’atmosphère cantonale: “Il y a toujours des espaces dans votre logement où il fait un peu plus frais qu’ailleurs. Alors qu’en hiver, on aime se tenir là où il fait le plus chaud (généralement loin des vitrages), quand le mercure grimpe, choisissez votre “coin de fraîcheur” à l’endroit le plus agréable et le moins exposé.” Voilà qui est dit! Si vous avez trop chaud, c’est que vous n’avez pas pensé à choisir un logement comportant un salon d’été agréablement orienté nord et parfaitement ventilé. En ces temps de fortes chaleurs, les Genevois n’auront qu’à se réfugier dans leur cave… ou acheter un climatiseur portable – bruyant et peu efficace – et percer une fenêtre afin d’y installer le tuyau d’évacuation.

 

Infographie: La demande en climatiseurs s'apprête à exploser | Statista
Vous trouverez plus d’infographies sur Statista