Depuis que j’ai mis les pieds dans une salle de trading à une époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître – et c’est bien dommage, parce qu’il n’y avait pas de réseaux sociaux, pas d’influenceurs complètement débiles, pas de COVID et qu’on pouvait faire à peu près ce qu’on voulait dans les marchés parce que les réglementations, c’était pour rigoler et que le secret bancaire existait encore avant que le Delaware nous reprenne le business – et bien depuis cette époque, je me suis auto-étiqueté comme « bull ». Et ça m’a toujours bien convenu. Depuis quelques temps cependant, j’avais commencé à avoir des doutes…

L’Audio du 21 octobre 2021

Télécharger le podcast

Il y a des justifications

…des doutes qui étaient plutôt justifiés d’ailleurs. On ne pouvait pas me reprocher de m’angoisser sur l’inflation qui menaçait de nous arriver en pleine gueule (et qui le fait toujours). Il était normal de flipper sur la Chine qui a l’air de tomber en panne, de ne plus pouvoir aller en avant et d’être en train de se prendre une crise immobilière de derrière les fagots en plein dans les dents. Ça faisait même du sens de se demander si le fait que les goulets d’étranglements vont devenir un problème de plus en plus intense et que le fait que les containers ont vu leurs prix multipliés par 10 ou 15 sur les 12 derniers mois pourrait (éventuellement peut-être) avoir des conséquences sur l’inflation réelle de ce que nous consommons nous-mêmes tous les jours. Et je ne parle même pas du prix de l’essence qui fait que tout le monde trouve soudainement super-cool de faire du vélo alors que l’on entre également dans la période météorologique la plus pourrie de l’année.

Mais aujourd’hui, 10 jours après avoir eu l’outrecuidance d’avoir des doutes sur le fonctionnement de notre système économique et d’avoir – pendant un bref instant  – passé dans le camp maudit des « bears », voici que tout le monde trouve super que les chiffres trimestriels soient TOUS super, que l’inflation on s’en tartine le coquillard comme de notre première chemise  et que finalement, le seul truc qui compte, c’est la hausse du Bitcoin qui a touché son nouveau record historique.

66’958$

C’est donc le nouveau record à battre pour le Bitcoin. Bon, vu le nombre de plateformes, je ne suis pas loin de penser qu’il y a forcément quelqu’un qui a dû payer 67’000 hier, mais disons que sur celle où je regarde, c’est 66’958$. Et puis honnêtement, tout le monde s’en fout, puisqu’il est évident que le Bitcoin va monter à 100’000 dans quelques semaines. Alors le record d’hier, franchement, ça intéresse qui ?

Du pain et des jeux

À l’époque c’était du pain et des jeux, aujourd’hui c’est du Bitcoin et des bons chiffres qui suffisent à notre bonheur. Hier le Dow Jones a battu son record d’altitude « intraday » – pour ce qui est de la clôture, on verra ça ce soir. Pendant ce temps, le S&P500 était en hausse pour la 6ème séance consécutive et plus personne ne semble savoir où se trouve la touche « vendre » sur le clavier des traders. Le seul qui marquait le pas hier, c’était le Nasdaq qui terminait violemment en baisse de 0.05%. Il faut dire que du côté de la tech, on a pris un peu les profits sur les récentes performances des grands noms comme Amazon, Google, Microsoft ou Facebook. ASML a publié de bons chiffres, mais comme ça avait beaucoup monté après les chiffres de TSMC la semaine dernière, visionnaires et anticipateurs que nous sommes, nous avons pris les profits.

En Europe, on était un peu dans le même mood. Le Dax montait mais butait contre sa moyenne mobile des 50 jours, tout comme le SMI, alors que pour le CAC, c’était l’inverse. Lui il montait en s’APPUYANT sur sa moyenne des 50 jours. Il faut dire que les chiffres économiques aux USA qui ont été publiés hier, laissaient penser que l’économie n’était pas aussi dynamique que l’on veut bien le croire et du coup, on s’est dit que la FED n’allait peut-être pas monter les taux de sitôt afin de ne pas mettre l’économie dans l’étau. Le rendement du 10 ans est toujours au bord de casser les 1.70% de rendement – non, je vous le précise parce qu’autant il y a trois semaines une variation haussière de 0.02% du rendement du 10 ans pouvait précipiter le marché dans une baisse sans fin – ça plus Evergrande – autant aujourd’hui le 10 ans pourrait passer les 2% de rendement, on n’en parlerait même pas sur CNBC. En un mot comme en cent : tout le monde s’en fout.

Au passage, Evergrande c’est toujours la merde totale et certains experts chinois en immobilier disent que ce n’est que le début. Bon, nous en Occident, ça nous intéresse à peu près autant que le championnat de foot de troisième division, surtout depuis que les experts de par chez nous, nous ont confirmé qu’il n’y aurait pas de contagion. Comme on sait bien que les experts, les économistes et les analystes ont ABSOLUMENT TOUJOURS RAISON, il n’y VRAIMENT pas de quoi s’inquiéter.

Bref, hier on est monté et le Bitcoin était au plus haut de tous les temps. D’ailleurs pendant que le Bitcoin cartonne, personne ne parle du fait que l’Ether a fait un break-out spectaculaire et que je n’ose même pas vous dire quel est le prochain objectif. Certes, le Bitcoin ira à 100’000 pour Noël, mais l’Ether pourrait bien aller à 6’000$ de son côté. Enfin, je dis ça je dis rien. On sait tous que je n’y comprends que dalle en crypto-monnaies après tout.

Et puis hier soir il y avait Tesla

En plus de la belle journée haussière d’hier, on attendait aussi Tesla pour savoir si Elon Musk allait enfin passer la barre des 300 milliards de fortune – oui, parce qu’avant de retourner calculer ce que l’on doit encore payer aux impôts et aux assurances maladies, c’est quand même hyper-excitant de savoir que l’autre arrogant va avoir suffisamment de pognon sur le compte pour racheter les sous-marins que Macron n’a pas réussi à vendre aux Australiens parce que Biden s’est foutu de lui.

Donc hier soir après la clôture, Tesla a publié ses chiffres du trimestre et c’était bon, c’était même meilleur que ce qu’attendaient les analystes. En gros, ça donnait ça :

Tesla a annoncé des résultats impressionnants qui ont largement dépassé les projections de Wall Street – mais par contre qui ont tout juste répondu aux attentes croissantes des investisseurs. Le titre a perdu 1 % after close. Tesla a annoncé un bénéfice par action de 1,86$ pour un chiffre d’affaires d’environ 13,8 milliards de dollars, dépassant les estimations de Wall Street qui tablait sur 1,67 $ par action, mais manquant ses prévisions de chiffre d’affaires de 100 millions. En gros, les chiffres étaient meilleurs, mais comme on s’y attendait et que le titre était quand même pas mal monté ces derniers jours – on a pris les profits – il faudra tout de même noter que ces 3 derniers mois, Tesla est monté de 31%.

Au niveau des livraisons, c’est environ 241 000 véhicules qui sont sortis des gigafactory, soit à peu près 10 à 15 000 de plus que les attentes des analystes. Qui plus est, Tesla a réussi à expédier environ 40 000 véhicules de plus qu’au deuxième trimestre de 2021, malgré la pénurie de semi-conducteurs qui a limité la production automobile mondiale. Par contre personne n’a pris le temps – avant de se pâmer devant les livraisons de Tesla – de regarder combien Toyota ou BMW ou encore Volkswagen, ont livré de voitures ce trimestre « malgré la pénurie de semi-conducteurs »… Non, il n’y a que Tesla qui sont géniaux. Indubitablement.

L’Asie en plongée…

Ce matin l’Asie est en plongée parce qu’EVERGRANDE. La daube chinoise est en train de nous péter à la figure. Les actions d’Evergrande ont chuté de près de 12% tandis que les actions d’Evergrande Property Services se plantaient de 6,8%. Evergrande ont déclaré qu’ils avaient des difficultés à vendre des actifs pour résoudre leurs problèmes de liquidités. Sans blague !!!??? Le Nikkei recule de 1.7% à l’heure actuelle, alors que la troisième économie mondiale se dirige vers des élections nationales pour choisir un nouveau premier ministre, le candidat du parti au pouvoir au Japon, le Premier ministre Fumio Kishida, a donné des messages contradictoires sur ses politiques et ses mesures de “nouveau capitalisme”, qui comprennent des promesses de réduction des disparités de revenus. Cela n’a guère contribué à rassurer les marchés jusqu’à présent. Aujourd’hui encore.

Pour le reste et en dehors des records du Bitcoin et l’explosion à venir de l’Ether, le pétrole continue de monter en direction des 100$ – comme prévu – on adore quand un plan se déroule sans accroc – ce matin le baril est à 83.44$. Et puis il y a l’or. Alors ce matin quand j’ai ouvert mes écrans à l’heure où vous entamiez votre « seconde partie de nuit », je suis tombé sur une news qui disait : « l’or rebondit ». Je me précipite alors sur la fenêtre qui me donne le prix de l’or et je vois qu’il est à 1785$. En effet, l’or est passé de 1765 hier à 1785$ à l’heure où je vous parle. On peut appeler ça un rebond. On peut aussi appeler ça un mort vivant qui est dans le coma.

Pour les nouvelles neuves

Dans les nouvelles du jour, il y en a une qui vaut son pesant de cacahuètes. L’Assemblée Nationale Française a validé la possibilité de conserver le passe sanitaire (en cas de besoin) jusqu’à fin juillet 2022. La majorité du clown qui leur sert de Président a remporté le vote à 74 voix contre 73 – je ne me pose donc qu’une seule question : « sachant qu’il y a 577 députés à l’Assemblée Nationale, où étaient les 430 autres connards qui étaient censés voter ??? » – il paraît qu’ils étaient au restaurant sans passe sanitaire, parce qu’eux, ils sont dispensés. Pathétique.

Mais bon, parlons finance. Aujourd’hui, il faudra retenir que Trump veut lancer son propre réseau social. Comme s’il n’y avait pas encore assez de trucs merdiques là dehors. À propos de réseau social, Pinterest a explosé de 19% parce que PayPal voudrait les racheter. Je n’ai toujours pas compris à quoi sert Pinterest. On notera encore que la FDA a autorisé les gens à se faire vacciner – pour la troisième dose – avec n’importe quel autre vaccin. Pas besoin de réutiliser le même vaccin que pour les deux premières. On a donc inventé le vaccin cocktail, au shaker et pas à la cuillère. Et puis dans le secteur les milliardaires ont des trucs à vous dire ; on retiendra que Paul Tudor Jones pense qu’on va se prendre l’inflation en pleine figure et que l’on sous-estime le problème. Dans la même série, il y a Peter Thiel qui pense que le fait que le Bitcoin explose et que le reste des cryptos suivent, démontre que le système politique actuel est complètement pourri jusqu’à la moelle et je dois dire que je suis assez d’accord avec lui. Thiel s’en prend à Biden et à ce qu’a fait Obama avant lui. On se demande au passage s’il vote Républicain ou Démocrate…

Chiffres économiques et chiffres du trimestre

Pour ce qui est des chiffres économiques, aujourd’hui c’est Jobless Claims, Philly Fed et nouvelles ventes de maisons aux USA. Pour le moment les futures sont en baisse de 0.3% – l’effet non-contaminatoire d’Evergrande sans doute… Pour ce qui est des publications du jour, nous aurons AT&T, American Airlines, Freeport McMoran, Crocs, BlackStone, ABB, Hermès, l’Oréal, Pernod Ricard, Technip et Zur Rose. Ça c’est pour ce matin.. Après la clôture ce soir, nous aurons cette…m… de SNAP, Intel, Chipolte, Celanese et Mattel. On souhaite donc une bonne soirée à Ken et Barbie.

En ce qui me concerne, je vais vous laisser ici.. et je vais aller vendre mes enfants pour acheter de l’Ether et du Polkadot. Très bonne journée à tous et on se voit demain – pas besoin de vous dire que le fait que je vende mes enfants pour aller acheter des cryptos, ce n’est que de l’ironie et en aucun cas une recommandation d’achat – je pourrais vous coller un disclaimer de 64 pages après cette chronique pour l’expliquer, mais je ne voudrais pas insulter votre intelligence.

Passez une très belle journée et à demain, même heure. Même endroit.

Thomas Veillet

Investir.ch

“I recently asked a student where his homework was. He replied, ‘It’s still in my pencil.’” —Larry Timmons.