Les Américains sont les leaders mondiaux, et de loin, dans le design des puces et la propriété intellectuelle, mais ils ne comptent que pour 12% de la production mondiale des semi-conducteurs, alors que Taiwan contrôle 65% du marché.

Augmentation des tensions géopolitiques

Depuis le début de l’année, l’armée de l’air chinoise multiplie les incursions dans l’espace aérien de Taïwan. Ces derniers jours, un nombre record de 150 avions militaires ont pénétré la zone d’identification de défense aérienne de Taïwan. La Chine répond à l’arrivée d’un navire de guerre anglais dans les eaux internationales du Détroit de Taïwan, au “Quad” – le Dialogue quadrilatéral de sécurité, une alliance stratégique entre les US, l’Australie, le Japon et l’Inde – et à “Aukus” – une nouvelle alliance militaire entre les US, le UK et l’Australie.

Pour le moment, il ne s’agit que d’intimidations, selon des responsables militaires américains, même si l’Armée populaire de libération pourrait prendre une petite île taïwanaise, Pratas Island, située en Mer de Chine méridionale à 410 km de Taïwan, à 320 km de Hong Kong et à 490 km des Philippines. Pratas Island serait alors pour la Chine, une tour d’observation stratégique pour surveiller les navires et les avions américains et alliés venant de l’Océan Pacifique. La Chine et sa diplomatie deviennent agressives; les considérations économiques, qui dominaient depuis des années, laissent la place à une idéologie communiste et plus autoritaire.

Notre sujet n’est pas de développer les prémisses d’une potentiel 3ème guerre mondiale, mais de resouligner l’importance de Taïwan dans la production de semi-conducteurs. Un conflit armé sur cette île, endommageant les sites de production de semi-conducteurs aurait un effet dévastateur sur l’économie mondiale et sur les bourses évidemment. On voit actuellement qu’une pénurie de puces oblige les constructeurs de voitures à réduire entre 30% et 40% leur production, voire stopper certaines lignes de production.

Deux pays asiatiques en position dominante

HERAVEST - Fabricants de semiconducteursTaïwan compte pour 65% de la production mondiale de semi-conducteurs, dont 55% pour TSMC avec des clients comme Apple – TSMC est le fournisseur exclusif de microprocesseurs pour l’iPhone -, Qualcomm et Nvidia. S’il y avait un conflit militaire en Asie, la Corée du Sud (Samsung) serait probablement affectée, un pays qui compte pour 20% de la production mondiale de semi-conducteurs. Pour la faire courte, 85% de la production mondiale de semi-conducteurs reposent sur 2 pays asiatiques!

Selon Capital Economics, TSMC et Samsung fabriquent la quasi-totalité des puces les plus avancées technologiquement. TSMC fabrique 60% des puces moins sophistiquées, comme celles destinées au secteur automobile.

Les US, l’Europe et la Chine veulent réduire drastiquement leur dépendance à Taïwan. Les US sont les leaders mondiaux, et de loin, dans le design des puces et la propriété intellectuelle, mais ils ne comptent que pour 12% de la production mondiale des semi-conducteurs, contre 37% dans les années 90. Avec ses plans de relance, Joe Biden veut injecter $50 milliards pour relancer la production domestique (TSMC et Samsung ont des projets), alors que le Chinois SMIC, qui est la 5ème fonderie mondiale, est fortement pénalisé par les sanctions américaines (liste noire), ne pouvant plus acheter des équipements d’ASML pour accroître sa production.

Augmenter les capacités de production est très compliqué

Il faut beaucoup d’argent, cela prend du temps et le niveau technologique est très élevé. Intel veut investir $20 milliards aux US, et plus globalement TSMC $100 milliards et Samsung $205 milliards sur les prochaines années. Pour construire de nouveaux sites de production, les experts considèrent qu’il faut 5 ans au minimum.

Les experts militaires ne croient pas à une invasion chinoise de Taïwan dans un futur proche pour la seule raison que la Chine serait fortement pénalisée pour ses propres besoins en puces électroniques, et les US ne laisseraient évidemment pas faire. Taïwan sait bien que lorsque les US et la Chine deviendront indépendantes en matière de semi-conducteurs, sa position politique sera fragilisée; son silicon shield protège pour le moment Taïwan d’une invasion chinoise; pense-t-on! Taïwan a tout intérêt à garder sa technologie chez elle.

TSMC et Samsung restent les leaders incontestés dans la R&D, la technologie et la force de frappe pour construire de nouvelles capacités de production. La pénurie actuelle de puces électroniques durera en tout cas en 2022, voire 2023, selon le CEO de Marvell Technology. AMD est plus optimiste en anticipant une normalisation au 2ème semestre 2022. General Motors commence à percevoir des signes de détente. Nous surpondérons le secteur des semi-conducteurs, en privilégiant les équipementiers comme ASML, Applied Materials et LAM Research.

 

Heravest SA est une boutique indépendante dans le conseil en investissement, du top-down au bottom-up, et un fournisseur de solutions d’investissement.

Rue du Cendrier 12-14
CH-1201 Genève
T +41 22 715 24 40