CELLNEX : acquisitions en vue.

Enguerrand Artaz, Analyste Cross Asset, La Financière de l’Echiquier

L’actu

Le leader européen des tours de télécommunications a publié des chiffres solides pour son exercice 2018, accompagnés d’objectifs 2019 satisfaisants.

 

Notre analyse

En hausse de 14%, le chiffre d’affaires 2018 ressort en ligne avec les attentes, tout comme l’EBITDA, en hausse de 20% à 418 millions d’euros, ainsi que les flux nets de trésorerie disponible, qui atteignent 305 millions. La croissance purement organique des anciens contrats a rapporté 16 millions d’EBITDA supplémentaires, tandis que 22 millions proviennent de nouveaux contrats – signés avec Bouygues Télécom et Sunrise – et 27 millions d’accords avec Swiss Towers et XOC.

Le groupe a poursuivi son développement avec un nombres de tours en hausse de 12%. Le ratio nombre de clients connectés/tour de colocation, clé dans la profitabilité future du groupe, progresse de 1,55 à 1,60. Pour mémoire, les acteurs américains comme AMERICAN TOWER se situent entre 2 et 2,5 dans un marché totalement consolidé (avec une marge d’EBITDA de 60% contre 46,3% pour CELLNEX). CELLNEX a précisément pour vocation d’être le consolidateur du marché européen.

A l’automne dernier, la holding de contrôle de CELLNEX a fait entrer au capital deux fonds souverains, afin de “préparer” la stratégie de consolidation. A noter que la dette nette ressort à 3,1 milliards, soit 5,3 fois l’EBITDA.

 

En conclusion

Les objectifs 2019 sont satisfaisants, sans surprise particulière, avec un EBITDA compris entre 640 et 655 millions, une expansion des dépenses d’investissement de 10% et un dividende en hausse de 10%. Les surprises viendront des prochains deals, validant le statut de consolidateur de CELLNEX, qui justifie nos positions dans Echiquier Agenor Mid Cap Europe, Echiquier Major SRI Growth Europe et Echiquier Positive Impact.