COVID-19: Le travail à distance, la nouvelle normalité?

Par Clément Maclou, gérant du fonds DECALIA Circular Economy

 

Au moment de la rédaction de cette note, plus de 3 milliards de personnes sont confinées dans leur foyer à travers le monde à cause de COVID-19. Le travail à distance devient sans aucun doute aujourd’hui la “nouvelle normalité” pour de nombreuses entreprises, même avec la présence d’enfants à la maison. Le travail à distance a toujours été l’un des sous-thèmes de notre stratégie d’économie circulaire DECALIA, étant donné les avantages qu’il crée sur l’environnement, la productivité et le moral. Alors que la vitesse d’adoption était censée être progressive, étant donné la gravité et l’ampleur du verrouillage actuel, le travail à distance est maintenant adopté par presque tout le monde. Cependant, nous devons nous demander si ce changement de comportement au travail est appelé à perdurer.

Pour identifier les gagnants du travail à distance, nous avons analysé les principales exigences pour fonctionner efficacement en dehors des bureaux traditionnels.

Avez-vous un PC à la maison? Après des années de ralentissement, le marché des PC connaît actuellement un boom car les tablettes et les smartphones ne suffisent souvent pas pour travailler à distance..

Des bureaux vides en France le 24 mars

Les sociétés qui nous plaisent dans ce domaine:

Apple et Microsoft dans les fabricants et Best Buy dans le commerce de détail

VPN, le nouveau mot à la mode, mais qu’est-ce donc? Un VPN est un réseau privé virtuel qui utilise l’internet pour connecter à distance les employés à leur PC de bureau et au réseau de l’entreprise.

Les sociétés qui nous plaisent dans ce domaine:

Cisco Systems, Amazon et Microsoft

Faisons un Zoom, d’accord? La société américaine Zoom, leader dans les outils de communication virtuelle, est très populaire ces temps-ci. La visioconférence est rapidement devenue la nouvelle norme en matière de réunions et de nombreux acteurs du secteur informatique sont impliqués.

Les sociétés qui nous plaisent dans ce domaine:

Microsoft (Lync et Skype) et Adobe sont leaders dans ce domaine

Plus de connexions internet, plus de téléchargements, le système peut-il y faire face? Netflix et YouTube ont annoncé une réduction de la qualité de leurs vidéos en streaming pour les utilisateurs européens afin de réduire le trafic et d’éviter de surcharger l’internet. Il faut davantage de centres de données et de capacités dans le cloud pour faire face à l’augmentation de la charge du réseau et assurer son fonctionnement sans entraves.

Les sociétés qui nous plaisent dans ce domaine:

Amazon, Google, Microsoft et dans l’infrastructure, Cisco et Prysmian

Ce changement de comportement au travail va-t-il durer? Avant la crise, le travail à distance était déjà une tendance très populaire parmi les employés, 74 % de la population active préférait un emploi offrant la possibilité de travailler à distance. Parmi les arguments en faveur de ce type de travail, on peut citer:

• Diminution du temps perdu en déplacement travail-domicile
• Meilleur équilibre entre vie professionnelle et privée
• Réduction du niveau de stress

Le travail à distance est également bénéfique pour les entreprise, car il permet:

• D’accéder à un plus grand réservoir de talents sans frontières géographiques
• D’accroître l’efficacité et la productivité en augmentant la satisfaction au travail
• De réduire des coûts en diminuant les loyers, les factures de services publics et le mobilier de bureau

Wall Street désertée le 21 mars

Enfin, les images de rues vides en Europe ou aux États-Unis sont partout dans la presse et, alors que tout le monde souligne l’impact négatif sur l’économie, il y a un gagnant évident dans cette situation: notre planète!

• Réduction de la consommation de carburant car les gens restent chez eux
• Moins de déchets de bureau car les employés favorisent le numérique
• Réduction des bouchons avec une diminution du bruit et de la pollution
• En définitive, une baisse spectaculaire des émissions de gaz à effet de serre

Le travail à distance gagnait déjà du terrain avant le confinement, mais certaines entreprises s’interrogeaient encore sur sa viabilité, tant en termes de productivité que de fiabilité. Avec le déplacement forcé des bureaux vers les foyers, nous pensons qu’après le confinement, le travail à distance continuera sa progression et révolutionnera définitivement l’espace de travail moderne.